16 – Quarantine

En construction
(Attention cette page peu contenir des spoilers)

Quarantine logo

1790

Date de sortie : 31 janvier 2009 (Festival de Gérardmer)
10 juin 2009 (direct-to-dvd)
10 octobre 2010 (US)
Durée : 1h 29min
Réalisé par : John Erick Dowdle
Scénario : John Erick Dowdle et Drew Dowdle
Produit par : Carlos Fernandez, Julio Fernández, Doug Davison et Roy Lee
Avec : Jennifer Carpenter, Steve Harris, Jay Hernandez Johnathon Schaech, Columbus Short, Greg Germann, Bernard White, Dania Ramirez, Andrew Fiscella,Rade Serbedzija, Elaine Kagan, Marin Hinkle, Joey King, Jermaine A. Jackson, Sharon Ferguson, Denis O’Hare, Stacy Chbosky.

Les chiffres:
Budget : 4 000 000 $ (environ)
Box office mondial : 41 319 906 $
Box office US : 31 691 811 $
Box Office RdM : 9 628 095 $

Une journaliste et son caméraman sont envoyés dans une caserne de pompier de Los Angeles. En pleine nuit, un banal appel du 911 les conduits dans un petit immeuble. Sur place, les attend un policier déjà présent suite aux plaintes contre une voisine qui pousse des hurlements et effraie les autres habitants. Ils comprennent rapidement que la femme en question a été infectée par quelque chose d’inconnu. Après qu’une partie des habitants a été attaqué, les survivants essayent de s’échapper et comprennent très vite que le CDC a mis le bâtiment en quarantaine. Téléphones, internet, télévision, réseaux mobiles, tout a été coupé et les officiels à l’extérieur ne leur relai aucune information. Lorsque la quarantaine est alors levée, la seule preuve de ce qui s’est passé à l’intérieur et l’enregistrement vidéo de l’équipe de télévision.

Bande-annonce:

Mon avis :

« J’ai donc vu Quarantine. Le film en lui-même n’est pas mauvais, ou en tout cas loin de la catastrophe à laquelle je pouvais m’attendre. Le problème avec ce remake US, c’est justement que c’est un remake et donc du coup il souffre forcement de la comparaison avec le film original. J’y ai trouvé quand même des petites choses qui m’ont fait soupirer ou m’ont atterré…

Pour commencer, je dirais que le gros problème du film est les acteurs. Ils sont bons, ce n’est pas le problème. Mais dans [REC], les réalisateurs ont pris des acteurs inconnus, pas forcément acteurs d’ailleurs, car leur volonté était de jouer sur un quotidien qui dégénère progressivement dans l’horreur. Le fait de ne pas connaître les acteurs permettait donc une meilleure immersion dans le film et donc dans la terreur. Pour Quarantine, tous les acteurs sont plus ou moins connus. Jennifer Carpenter a joué dans L’exorcisme d’Emily Rose et Dexter, entre autre. Dennis O’Harre, American Horror Story. Columbus Short dans Scandal, Greg Germann dans NCIS… bref tous, ont joué ou jouent dans d’autres films et séries, donc leur tête ne nous est pas inconnue et du coup l’immersion se heurte à cette barrière du déjà-vu.

On passe aussi tout le côté graveleux bien insistant au début du film dans la caserne de pompier. Tous les jeux de mots et doubles sens sur les pompiers, leur grosse lance à incendie, le feu au cul, etc. Ce n’était pas nécessaire et c’est même un peu lourd.

Le film est donc une immersion dans un quotidien qui dégénère… mais malgré cela, tout ce que film Scott est absolument impeccable. La photographie et parfaite, même si la caméra bouge, les plans sont toujours bien cadrés, bien éclairé, l’image n’est jamais tremblotante… et je pense que le summum est atteint lorsque Scott se défend contre une infectée en la frappant plusieurs fois violemment avec sa caméra, l’image ne vacille même pas, même pas une interférence sur l’image, rien, elle ne bronche pas. Essayez de taper une caméra comme ça, on verra si elle marche encore au bout de quatre coups donnés…

Après que les pompiers ont été mordus, ils sont placés dans l’atelier, tout comme dans REC. Dans le remake, un des deux se relève et rejoint les autres alors qu’il est pleine transformation, les habitants le ramène alors et le rallonge sur une table… mais pourquoi ne l’attachent-ils pas ? Le mec à une jambe cassée… il se relève, même s’il n’est pas lui-même on l’attache pour pas qu’il ne recommence !! Eh bien là non ! Ils le laissent comme ça. Et même les mecs du CDC qui viennent quand même lui faire une ponction cérébrale, ce qui n’est pas des moins douloureux, ne sont pas foutu de l’attacher avant !!! Du coup ben ils se font attaquer et bouffer… Forcement… mais on le voit arriver gros comme une vache ! Dans REC au moins, ils les attachaient et point final. C’était bien plus crédible.

Autre chose pas crédible… à la fin, Angela et Scott se retrouve dans l’appartement d’Henry, l’équivalent américain d’Albelda… Le mec est censé ne plus y être depuis des années, dixit un des habitants… et pourtant sur quoi tombent-il en arrivant dans l’appart ?! Un rat en cage… Alors question… comment ce rat a-t-il survécu pendant des années, sans nourriture, ni eau et surtout sachant qu’un rat ne vit en moyenne que 2/2.5 ans ?!

Il est vraiment dommage à mon sens, c’est d’avoir retiré tout le côté religieux de l’énigme du film… Parce que lorsque j’ai vu [REC] pour la première fois, c’est cette relation avec la religion qui a causé ma passion.

Le clou du spectacle reste quand même l’équivalent américain de Tristana Medeiros qui est… ridicule… et le mot est faible… on dirait franchement une doublure de film parodique. Quand je l’ai vu, je n’ai pas pu m’empêcher de rire… Le mec doit faire 1m70 et le maquillage est franchement limite…

Enfin bref, ce Quarantine n’a pas vraiment de sens ni d’intérêt lorsque l’on sait l’existence de [REC]… Si je l’avais vu sans connaître REC, je ne pense pas que je l’aurais apprécié pour les raisons expliquées au-dessus. Malgré tout, le film ne s’en sort pas trop mal pour un remake, c’est rythmé, on ne voit pas vraiment le temps passer, mais on reste quand même sur notre faim. »

 


Quarantine2 logo

Quarantine 2 - Terminal

Date de sortie : 27 janvier 2011 (direct-to-dvd)
17 juin 2011 (US – Limitée)
2 août 2011 (US – direct-to-dvd)
Durée : 1h 26 min
Réalisé par : John Pogue
Scénario : John Pogue, John Erick Dowdle
Produit par : Carlos Fernandez, Julio Fernández, Doug Davison et Roy Lee
Avec : Mercedes Masöhn, Josh Cooke, Mattie Liptak, Ignacio Serricchio, Noree Victoria, Bre Blair, Lamar Stewart, George Back, Phillip DeVona, Julie Gribble, Erin Aine Smith, Lynn Cole, Tom Thon, Sandra Ellis Lafferty, Tyler Kunkle, John Curran, Andrew Benator.

Les chiffres:
Budget : 12 000 000 $ (environ)
Recette mondial : ???
Recette US : ???
Recette RdM : ???

A Los Angeles, alors que les autorités mettent un immeuble en quarantaine, les hôtesses du Trans Sky Air, Jenny et Paula, accueillent les passagers du vol TS-318, Los Angeles-Kansas City. Lorsque le professeur Henry, voyageant avec un hamster en cage, entre en cabine, Jenny lui signifie que l’animal doit voyager en soute. Cependant, le hamster a le temps de mordre le doigt d’un des passager, Ralph. Peu de temps après, pendant le vol, Ralph tombe malade et devient très agressif attaquant Paula. Avec l’aide d’un passager, Jenny arrive à l’enfermer dans les toilettes, tandis que le capitaine Forest programme un atterrissage d’urgence. Une fois au sol, l’avion est orienté vers un terminal abandonné. Ed, un membre d’équipage, tente de faire sortir tout le monde de là, mais lorsqu’ils s’aperçoivent que les portes sont verrouillées, ils comprennent alors qu’ils ont été mis en quarantaine et qu’il n’y a aucun moyen de sortir.

Bande-annonce :

Mon avis : d’abord le premier, on verra celui-ci après.

Publicités

2 réflexions au sujet de « 16 – Quarantine »

  1. Comme le second est directement sorti en VOD, DVD et Blu-Ray aux US et en France (voire partout, en fait), tu peux certainement supprimer les chiffres du box-office, non ?

    • Supprimer je ne pense pas, mais quand j’aurais les chiffres de ventes et la recette globale du film (qui n’est certainement pas mirobolante), j’adapterai la fiche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s