10 – Tristana Medeiros

ATTENTION CETTE PAGE CONTIENT DE NOMBREUX SPOILERS

    Cette page comporte une analyse de la vie de la petite Tristana Medeiros, jeune fille portugaise de 11 ans, élève à l’École du San-Cristo.

    Cette analyse de sa vie, repose sur ce qui est dit dans les films et les publications officielles de [REC], sur le regroupement et l’interprétation des coupures de journaux présentes sur les murs du grenier dans les deux premiers films de la saga [REC] et le comic [REC] Historias Ineditas.
Elle sera bien évidemment complétée, et corrigée si besoin est, avec la sortie de [REC] Apocalypse et l’éventuelle publication d’apports officiels.


I. Introduction

II. [REC]
1) Résumé de l’histoire
2) « Le grenier »
3) Tristana Medeiros
4) La bande sonore (scènes coupées)
5) Les coupures de journaux

III. [REC]²
1) Résumé de l’histoire
2) Les apports de [REC]² à l’histoire de Tristana
3) Le revirement scénaristique
4) La mort de Tristana

IV. [REC] Genesis
1) Résumé du film
2) Analyse et apports de [REC] Genesis à l’histoire de Tristana

V. [REC] Apolcalypse
1) Résumé du film
2) Références à Tristana Medeiros
3) Apport du film à l’histoire de Tristana Medeiros

VI. [REC] Historias Ineditas
1) Résumé et Analyses

VII. L’histoire de Tristana
1) Introduction
2) Incohérences dans les histoires
3) Histoire de Tristana Medeiros

VIII. L’avant et l’après Tristana Medeiros.


I. Introduction

    Sorti sur les écrans en 2007, le film d’horreur espagnol [REC], réalisé par Jaume Balagueró et Paco Plaza, suppléés au scénario par Jordi Galceran, a créé l’un des personnages de films d’horreur le mieux réussi dans le cinéma du genre : La petite Tristana Medeiros.
Mais qui est vraiment cette petite fille, point central de la saga [REC] à l’importance capitale, que l’on ne voit pourtant que quelques minutes dans le film ? Qui est-elle vraiment ? D’où vient-elle ? Et surtout, quels tragiques événements l’ont conduit à ce funeste destin ?
À travers les indices laissés dans les différents films par les réalisateurs, nous allons essayer de retracer la vie de cette petite fille pour mieux comprendre et appréhender son destin, et plus largement la mythologie des films [REC].


II. [REC]

1) Résumé de l’histoire

Pour lire le résumé de l’histoire du film, reportez-vous à la page concernant le premier film de la saga, ici.

2) « Le grenier »

    À la fin du film, Angela et Pablo se réfugient dans un appartement vide de l’immeuble, que certains habitants appellent « le grenier » et qui semble inoccupé depuis longtemps. Comme l’explique César (interprété par Carlos Lasarte), le locataire était un homme de Madrid qui n’est plus là, et qu’il y a des années que le grenier est fermé. Il ne précise en revanche pas combien de temps.
Lorsqu’Angela et Pablo pénètrent les lieux, contraints et forcés, on se rend compte que les murs sont couverts de coupures de journaux. Il y a également un magnétophone qu’Angela met en marche, sur lequel on peut entendre un homme parler d’expériences qu’il semble avoir réalisées sur une petite fille. Tristana Medeiros.
A ce moment du film, les personnages ne comprennent pas ce à quoi ils sont confrontés, mais, en revanche, ce passage est pour le spectateur la prise de conscience de l’intrigue de l’histoire.

3) Tristana Medeiros

    D’après les coupures de journaux présentes sur les murs de l’appartement, Tristana Medeiros est une petite fille, blonde, d’environ 10 à 12 ans lorsqu’elle est infecté par un étrange virus. Dans [REC], elle est la source l’infection qui touche tous les résidents d’un immeuble du centre de Barcelone. Il est fait référence à cette petite fille à la fin du film, mais avant, elle n’est jamais mentionnée par les habitants eux-mêmes qui ne semblent pas avoir connaissance de son existence.
Lorsque les deux protagonistes sont plongés dans le noir, ils font, avec le spectateur, sa connaissance, mais pas vraiment de la façon dont ils pouvaient s’y attendre. En effet, la petite a grandi, mesure entre 1,90m à 2m, et est extrêmement maigre, simplement vêtue d’une culotte et armée d’un marteau. Elle ressemble davantage à un monstre décharné qu’à la petite fille angélique visible sur les photos des articles de presse présent sur les murs.
Cette rencontre, aussi effrayante qu’elle soit, soulève de nombreuses interrogations quant au destin de cette petite fille. Heureusement deux éléments présents dans ce « grenier » permettent de faire la lumière sur les événements : le magnétophone et les coupures de presse.

4) La bande sonore (scènes coupées)

Dans le film, avant la rencontre de la petite Medeiros, Angela met en marche un magnétophone sur lequel on peut entendre un homme parler d’une petite fille sur qui il se serait livré à des expériences pour isoler une enzyme. Angela et Pablo ne comprennent pas vraiment de quoi il est question, mais le spectateur, lui, peut faire le lien entre les événements et ainsi bien appréhender l’intrigue. Malgré tout, il subsiste des manques.
Dans les bonus vidéos du film, on peut retrouver l’enregistrement du magnétophone dans son intégralité. Vous pouvez l’écouter ici, sinon en voici la retranscription :

« 3 novembre. La petite vient d’arriver. Je n’étais pas près à la voir. Elle a dû beaucoup souffrir, ça se voit. Elle est d’une grande agressivité. Ils avaient raison à Lisbonne, le danger est très grand. J’imagine les conséquences en cas d’échec. Je dois suivre à la lettre les instructions de Rome. Je vais sceller sa chambre. La sceller devrait lui résister.
» Les analyses sont prometteuses. Je suis parvenu à isoler l’enzyme, mais elle est très instable, le contact avec l’oxygène le détruit rapidement. Cependant je reste optimiste. Si tout va bien j’obtiendrais un vaccin.
» Je suis accablé, il est arrivé une chose inattendue, mes recherches sur l’antidote me paraissent ridicules. En plus de sa résistance, l’enzyme se mue en plusieurs souches. Elle se comporte comme la grippe. La conclusion est terrible : elle est contagieuse. Je dois en informer Rome.
» Le télégramme de Rome est arrivé, la petite Medeiros doit mourir. Je dois l’exterminer et effacer toutes traces de son existence. Mes prières ont été entendues. J’aurai dû le faire bien avant. Tout ceci est une monstrueuse erreur. Je suivrais scrupuleusement la procédure. C’est un rituel très spécifique. Je ne dois pas me tromper, Si cela échoue, que Dieu nous vienne en aide. »

D’après ses dires, on peut supposer que cet homme est proche de Rome ou du Vatican et qu’il serait donc un prêtre ou un cardinal, mais il fait aussi des expérimentations sur la petite fille, donc également une sorte de chercheur ou de scientifique.

5) Les coupures de journaux

Pendant le défilement de la bande sonore, Pablo filme les murs de l’appartement, sur lesquels il y a grand nombre de coupure de presse, dans différentes langues ; espagnole bien sur, mais aussi portugaise, italienne, anglaise, française… toutes relatives à des affaires concernant la petite Tristana Medeiros. Bien entendu, les articles en eux-mêmes ne sont pas lisibles mais en revanche, les titres et sous-titres le sont et apportent quelques informations supplémentaires qui expliquent le mystère autour de la petite Medeiros.

1er journal : Journal espagnol
Titre : « Choc à Rome »
Sous-titre : « Le Vatican interdit à deux cardinaux »
.
.
.
.
2nd journal : journal portugais
Titre : « Le cas de petite fille Tristana Medeiros ouvre une polémique »
Sous-titre : « La main de l’homme, pas du diable »
.
.
.
3ème journal : journal espagnol
Titre : « La petite Medeiros disparait mystérieusement »
Sous-titre : « L’hôpital ne souhaite pas s’exprimer au sujet de la petite fille disparue a l’aube.Les autorités de Porto restent silencieuses sur le sujet. »
.
.
4ème journal : journal espagnol
Titre : « Le diable est de retour »
Sous-titre : « Les médecins ne peuvent pas expliquer la maladie de la petite fille portugaise ».
.
.
.
.5ème journal : journal espagnol
Titre : « L’Espagne envoie un contingent médical au Portugal pour l’épidémie de rage »
.
.
.

6ème journal : journal français
Titre : « Un prêtre abduit par des extraterrestres ». (abduit n’existe pas en français, on parle d’abduction, dans ce cas, cela signifie « être enlevé par des extraterrestres »
.
.
.
vlcsnap-2011-04-03-18h21m59s537ème journal : journal espagnol
Titre : « Le Portugal choqué par le cas de la petite fille possédée »
Sous-titre : « Des résidus de substance psychotropes dans l’organisme de la petit Medeiros »
.
.

vlcsnap-2011-04-03-18h23m03s858ème journal : journal anglais
Titre : « Un prêtre accusé de kidnapping »
.
.
.
.

9ème journal : journal portugais
Titre : « Suspendu au cas Medeiros »
Sous-titre : illisible, mais il est question de l’interrogatoire d’un certain Lujàn.
.
.

10ème journal : journal italien
Titre : « L’école du Saint-Christ ferme ses portes, le scandale continu »
.
.
.
.
vlcsnap-2011-04-03-18h35m22s58
11ème journal : journal anglais
Titre : « Les limites de l’éthique »
Sous-titre : « La cours de justice enquête sur la Banque du Vatican »
.
.
.
vlcsnap-2011-04-03-18h40m26s107
12ème journal : journal espagnol
Titre : « Procession : Le Vatican étudie la possible procession de la petite fille portugaise.»

.
.


III. [REC]²

1) Résumé de l’histoire

Pour lire le résumé de l’histoire du film, reportez-vous à la page concernant le premier film de la saga, ici.

2) Les apports de [REC]2 à l’histoire de Tristana

[REC]² apporte finalement peu de détails supplémentaires sur la vie de Tristana Medeiros. Ce sont les répliques d’Owen qui en apprennent le plus sur les événements ayant précédés les films, complétant et confirmant ce dont on se doutait déjà plus ou moins après [REC], et qui ont été mise en lumière dans la première partie de ce dossier.

Owen : « Hélas, il ne s’agit pas d’un simple virus… (Il tend une photo de Tristana Medeiros au Chef). Tenez, regardez, c’est Tristana Medeiros. A l’âge de 11 ans, elle a commencé à montrer des signes évidents de possession. Le Vatican a procédé aux vérifications d’usages et a reconnu la possession. »
« Une possession démoniaque… »
« Le père Albelda s’est chargé de l’enfant. C’était l’occasion inespérée d’étudier les symptômes physiologiques d’une possession démoniaque. Si enfin nous trouvions le moyen d’isoler son essence chimique, nous pourrions élaborer un antidote. »
« Tout devait se faire dans la plus grande discrétion. C’est pour cela qu’ils ont choisis cet endroit. Nous pensions avoir enfin touché au but. Mais quelque chose a du mal tourné »
(Le Chef : « On nous a dit que vous aviez été envoyé par le Ministère de la Santé ».)
« Et vous croyez tout ce qu’on vous raconte ? Tout ceci n’a rien à voir avec eux. Ils ne savent rien de la vérité. Vous croyez que ce sont eux qui commandent ici ? (Owen révèle qu’il est prêtre). Il s’agit d’une opération tenue secrète. Nulle n’a le droit de savoir y compris vous. Je vous assure que ce que vous raconterez en sortant d’ici, personne ne le croira. »
(Larra : « Mais c’est quoi ces conneries »)
« Des suppôts de Satan. Des possédés. Selon les informations que j’ai, on devrait trouver quelque part, un échantillon du sang de Tristana, le sang originel, ce sang il faut à tout prix que nous le trouvions. Nous en avons besoin pour élaborer un antidote ».

Ce long échange entre Owen, le Chef, Larra et Rosso confirme plusieurs choses et en apprend d’autres :
– Tristana a été possédé à l’âge de 11 ans.
– Albelda et le prêtre qui habitait « le grenier ».
– C’est le Vatican qui, depuis le début, dirige les opérations.
– Les zombies sont, en réalité, des possédés.
– Albelda travaillait à l’élaboration d’un antidote contre la possession.

D’autres répliques d’Owen apportent de nouvelles réponses sur le film et plus particulièrement sur les possédés eux-mêmes. Notamment lorsqu’il interroge la petite Jennifer.

Jennifer : « Je te connais »
Owen : « Au nom du Christ, où te caches-tu ? »
Le Chef : « Comment ça elle vous connait ? »
Owen : « Ce sont ses marionnettes. Elle parle par leur bouche »
Jennifer : « Bravo ! »
Le Chef : « Qui ça « elle » ? »
Owen : « La petite Medeiros : le Mal… Dis-moi où tu te trouves ! »
Jennifer : « Décidemment tu ne renonces jamais ! »
Owen : « C’est dieu qui me protège. »
Le Chef : « Aidez-moi j’arrive plus à la retenir »
Owen : « Au nom du Christ… » (puis il parle en latin)

La petite vomie des flots de sang, s’échappe des bras du Chef, mais il la rattrape. Owen tente encore de savoir où elle se cache, mais la petite ne cède pas. On entend alors la voix off d’une petite fille qui dit : « Mon ange gardien, douce compagnie, ne me laisse pas seule, sans toi, je me perdrai ». La petite s’échappe à nouveau puis elle est abattue.

On apprend donc ici que les possédés sont en réalité les marionnettes de Tristana. Elle peut s’exprimer par leur bouche, mais certainement aussi les contrôler, ce qui explique qu’à certain moment du film, les protagonistes ne se fassent pas attaquer par les possédés.

Plus tard dans le film, Owen interroge une nouvelle fois la petite Medeiros, mais par l’intermédiaire de Tito, cette fois-ci :

Owen récite des versets en latin.
Tito : « N’insistez pas, la dernière fois, je vous ai prévenu »
Owen : « La dernière fois, tu as eu de la chance. Cette fois ce ne sera pas le cas. Dis-moi où tu te trouves… Allez, dis-le-moi ! C’est le Dieu tout puissant qui te l’ordonne : dis-moi où tu te trouves ! »
Tito : « Je suis partout »
Owen : « Non, je parle du corps original. Celui de l’enfant. C’est là que tu te caches ! »
Tito : « Tu te crois malin ? Si tu l’étais, tu irais vite te cacher ! »
Owen : « Sous la protection du Tout-Puissant, je peux marcher sur des serpents, et braver l’ennemi quel qu’il soit. Dis-moi où tu te trouves ! »
Tito : « Dans la chatte à ta mère ! Cherches-y. T’aimerais ça, pas vrai ? »
Owen : « Tes fourberies ne marchent plus. Dis-moi où tu te trouves. Je ne craindrai ni les terreurs de la nuit, ni la flèche qui vole le jour, ni la peste qui guette dans les ténèbres. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, dis-moi où tu te trouves ! »
Tito : « Près du Très-Haut. »
Owen : « Tes blasphèmes ne me font pas peur. Où te trouves-tu ? »
Tito : « Je te l’ai dit, près du Très-Haut. Aurais-tu peur curé ? »
Owen : « Quel idiot, au dernier étage »
Le Chef : « Elle n’y est pas, on a fouillé partout ! »
Tito : « La lumière vous aveugle »
Owen : « Au nom de Dieu, où es-tu ? »
Tito : « La lumière t’a empêché de voir le chemin. Quel dommage, pas vrai ? »
Le Chef : « Quelle lumière ? je comprends plus rien ! »
Owen (à Angela) : « Comment as-tu pu la voir dans le noir ? »
Angela : « La caméra »
Rosso : « Elle a une vision infrarouge. »
Owen : « J’aurais dû m’en douter »
Le Chef : « De quoi ? »
Owen : « Les anges qui n’ont pas gardé leur dignité et ont abandonné leur propre demeure, le seigneur les as enchainés dans les ténèbres, jusqu’au jugement dernier. »
Le Chef : « Qu’est-ce que vous racontez ? »
Owen : « Plongés dans les ténèbres… Là où elle se trouve, la lumière n’est pas réfléchie »
Tito : « Tu brûles, curé ! Mais te réjouis pas trop vite. »
Owen : « Elle est au dernier étage. Allons-y ! »

Cette seconde confrontation entre Owen et Tristana révèle de nouvelles choses sur son destin. On apprend ici que la petite a été murée dans l’obscurité. Certainement par Albelda. Il peut s’agir de deux choses :
– soit quand Albelda dit dans l’enregistrement du magnétophone « Je vais sceller sa chambre. La sceller devrait lui résister », il veut dire sceller dans l’obscurité.
– soit il s’agit de ce « rituel très spécifique » dont il parle à la fin de l’enregistrement.

3) Le revirement scénaristique

 Là où, le premier film, présentait les événements comme une simple histoire de zombies. Un virus extrêmement contagieux se propageant par les fluides corporels tels que le sang ou la salive, transformant les nouveaux porteurs en morts vivants assoiffés de sang et de chair fraîche. Le second film redéfinie les codes du premier et fait évoluer le statut des infectés au statut de possédés. On plonge alors dans une toute nouvelle dimension religieuse, frôlée dans le premier film par les coupures de presses dans « le grenier ». On se trouve alors en présence du Malin, habitant le corps de Tristana Medeiros (puis d’Angela Vidal) aux commandes d’une « petite armée de non-mort », de marionnette, au travers desquels le Mal peut s’exprimer, ainsi que les contrôler et les commander.

4) La mort de Tristana

 A la fin du premier [REC], le monstre Medeiros tire Angela par le pied dans l’obscurité et le film se conclut sur cette fin. A la fin du deuxième film, on peut voir la suite de cette scène. En réalité le monstre transmet à Angela « le ver » qu’elle possédait en elle. A la fin du film, elle se retrouve dans le noir avec Owen, Rosso et le Chef. A ce moment-là personne ne sait qu’elle est la nouvelle porteuse de la possession. Lorsqu’ils se font attaquer par le monstre Medeiros, Angela, pour se défendre, lui tire un coup de fusil à pompes sous le menton lui faisant exploser la tête.
Une dizaine d’année environ après sa possession, c’est la fin de Tristana Medeiros.


IV. [REC3] Genésis

1) Résumé du film

Pour lire le résumé de l’histoire du film, reportez-vous à la page concernant le troisième film de la saga, ici.

2) Analyse et apports de [REC] Genesis

L’implication de Tristana dans ce troisième film est très minime. Elle a trois courtes apparitions à l’écran et elle est évoquée dans quelques phrases prononcées par le prêtre qui mari Koldo et Clara, le père Losada. Il prononce également quelques phrases de la Genèse, reliant un peu plus cette histoire à la religion.

On peut donc voir Tristana à trois moments dans le film, uniquement par réflexion.
Dans un miroir, comme reflet des infectés.
Tristana01Dans un moniteur du poste de surveillance juste avant qu’un des amis de Koldo ne l’attaque.Tristana02Et enfin, dans la lame de l’épée juste avant que Koldo ne coupe le bras de sa femme.Tristana03

Losada se retrouvant pour la première fois face aux infectés « Les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, et qui ont abandonné leur demeure… le Seigneur les a enchaînés et les a plongés dans les ténèbres où ils subiront le châtiment éternel et dont ils ne ressortiront que le jour du Jugement dernier ».

Losada voyant le reflet de Tristana dans les miroirs : « Regardez c’est elle ! Albelda avait raison… »

Losada, confronté au infectés, récitant des versets bibliques qui les paralysent : « Dieu est mon berger. Dans les ravins de la mort, je ne crains rien car Tu es avec moi. Ton bâton me guide et me rassure. Ta bonté et Ton amour m’accompagnent. J’habiterai toujours la maison du Seigneur. Je L’ai prié de l’éloigner de moi et il m’a dit : Ma grâce te suffit, ma puissance s’accomplie dans la faiblesse. Je me glorifierai de mes faiblesses afin que Sa puissance repose sur moi. Dans les outrages, dans les persécutions, et dans les détresses du Christ je me plais, car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort ».

C’est tout ce qu’apporte ce troisième film. Le père Losada, on ne sait comment, connait Albelda et est au courant pour Tristana Medeiros, il connait donc les expériences et le reste. Malheuresement, le film n’en dit pas plus.

Peut-être REC Apocalypse nous apportera des réponses.


V. [REC] Apolcalypse

Cette partie sera complétée suite à la sortie de [REC] Apocalypse.


VI. [REC] Historias Ineditas

1) Résumé et Analyses

Voir les résumés des histoires 2 : Tristana et 4 : El Experimento sur la page dédiée au comic [REC] Historias Ineditas.


VII. L’histoire de Tristana

1) Introduction

Cette partie est une extrapolation sur la vie de Tristana Medeiros réalisée à partir d’éléments officiels, films et comic et de tous les indices laissés par leurs auteurs dans leur production [REC]. A partir de cela, il est possible de retracer la vie de la petite Medeiros depuis son infection jusqu’à sa première apparition dans le premier film puis sa mort dans le second.

Bien entendu, il y a des incohérences, des manques, des choses qui n’ont pas été révélées ou qui restent un peu floues mais, malgré tout, il est possible d’en déduire la trame principale de l’histoire de Tristana Medeiros.

2) Incohérences dans les histoires

Le fait notamment que l’histoire ci-dessus place Albelda à sa fin pose plusieurs incohérences par rapport aux films et plus particulièrement aux coupures de presses présentent sur les murs du grenier dans [REC] et [REC]². (voir II REC, 5) Les coupures de presses).
Car si Albelda vient directement chercher lui-même la petite à l’école San Cristo, alors tout se fait dans le secret et l’anonymat le plus total, et invalide du coup la médiatisation de l’affaire et toutes les coupures de presses rapportant les différentes étapes du destin de la petite Tristana… ainsi qu’une partie de ce que raconte Albelda sur son magnétophone et des propos d’Owen. Dans ce cas, elle n’aura pu être hospitalisée dans un hôpital de campagne portugais pour signe de contamination par la rage, ni même enlevée par deux prêtres envoyé par le Vatican pour reconnaitre la possession, etc.
L’histoire racontant la mort d’Albelda pose elle aussi problème.

J’ai donc cherché comment faire cohabiter ensemble ces trois histoires qui s’entrechoquent, afin de servir au mieux la narration et la saga, et de créer un scénario plus complexe qui prenne en compte tous les aspects du comic et des films au sein d’un seul et même récit, qui soit un peu plus élaborée que le simple fait qu’Albelda vienne lui-même la chercher au Portugal, la ramène à Barcelone, qu’il se passe ce qu’il se passe, qu’il meurt et point final.

3) Histoire de Tristana Medeiros

Comme introduit au-dessus, voici donc MON histoire de Tristana Medeiros. Celle que j’ai imaginé en associant toutes les informations et différents apports la concernant dans toutes les productions officielles de la saga [REC] (films et comics).
Suite aux nombreuses incohérences qu’a suscité la publication des histoires « Tristana » et « El Experimento », dans [REC] Historias Ineditas, nous nous sommes retrouvés avec deux histoires parallèles induites d’une part par des coupures de presses dans les films, et d’une autre par la suite des histoires de Feliciano Zecchin et Salvador Sanz.
J’ai donc cherché un moyen de réunir ces deux histoires en une seule, introduisant une autre petite fille, utilisée par Albelda et les autres comme un leurre pour détourner l’attention des médias de lui pendant qu’il ramène la vraie Tristana à Barcelone. Ainsi, les coupures de presses découlent de cette seconde petite fille qui finira morte comme le rapporte un journal, clôturant ainsi cette histoire tragique, tandis qu’Albelda lui, pourra continuer ses investigations sur la véritable Tristana Meideros dans le secret et l’anonymat.

    Ce qui va suivre est donc une hypothèse personnelle, une extrapolation qui unie les deux histoires en une seule. Je l’ai écrite moi-même. Aujourd’hui, cette histoire est devenu un roman, d’environ 350 pages, dont je livre ici un résumé, en retirant volontairement certains détails et personnages qui épaississent l’intrigue, mais que je garde pour mon livre.
Vous en faites ce que vous voulez. Elle n’a aucune valeur officielle. Elle sort de ma tête, libre à vous d’en penser ce que vous voulez.
Je suis bien sûr ouvert à toutes critiques, positive ou négative, tant qu’elle est cohérente et constructive… Si c’est pour me dire « c’est de la merde ! » sans arguments ni réflexions, c’est pas la peine, le message ne sera même pas validé. Merci à vous.  

(Contenu existant dans l’histoire 2 de [REC] Historias Ineditas)
Une petite fille portugaise, Tristana Medeiros, petite blonde au visage angélique, âgée de 11 ans, est scolarisée à l’école du San Cristo au Portugal. Nous sommes alors plongés dans ce qui semble être une scène quotidienne, le souper des prêtres et hommes d’Eglises régissant cette école. Ils sont servis par Tristana, et pendant qu’elle leur sert la soupe, on remarque bien leurs regards emplis de désir et d’envie. Lorsqu’ils mangent, ils ne font que la regarder, de manière plutôt perverse. Certains fantasment sur ses cheveux, ou sur ses petites jambes, d’autres ne quittent pas son visage des yeux.
La nuit venue, alors que la petite prie sur son lit, les prêtres entrent en silence dans sa cellule. Ils lui sautent dessus, tentent de la maîtriser, mais elle se débat, dans la confusion, son lit heurte plusieurs fois le mur, ce qui fait se décrocher le crucifix fixé sur le mur, dont l’angle d’une des branches de la croix heurte violemment sa tête. Avant de perdre connaissance, elle voit les visages des prêtres se déformer de manière démoniaque, puis ses yeux se ferment. Ils la violent…
Le lendemain, une bonne sœur entre dans la cellule de la petite et la retrouve, allongée sur le dos sur le lit, les jambes écartées, les bras ballants, couverte de sang, d’ecchymoses et de blessures.
Lorsque la petite reprend connaissance, un prêtre et trois nonnes se tiennent debout auprès d’elle et lui donnent la communion. Alors que le curé lui met l’Ostie dans la bouche, ses yeux s’ouvrent subitement, se remplissent de haines. Elle lui recrache alors le corps du Christ au visage qui lui brûle la joue. Elle se redresse dans le lit, le visage déformé par la haine et l’agressivité. Deux des trois nonnes lui attrapent chacune un bras et la maîtrisent en lui attachant les bras au barreau de la tête de lit avec le cordon de leur aube. La petite se calme alors mais soudainement, le mal la possède à nouveau, son visage se durcit, elle pousse un hurlement si aiguë que toute les vitres des fenêtres de la chambre se brisent. Les morceaux volent dans toute la pièce, blessant les nonnes. Le prêtre entonne alors des versets de la Bible, mais ils la rendent encore plus folle. Elle réussit à se détacher, attrape le crucifix qui lui était tombé sur la tête la veille et en assène un violent coup au prêtre, lui plantant dans le crâne. Une autre bonne sœur lui fait rapidement une piqure qui la calme instantanément. Elle perd à nouveau connaissance.

Le lendemain, une voiture roule en direction de l’école du Saint-Christ. Elle s’arrête devant le grand escalier de l’entrée, un homme en descend. Il est accueilli par la bonne sœur qui lui fait signe de ne pas faire de se taire. Elle le conduit alors vers la petite, attachée en croix sur une table à l’aide de huit sangles. Elle fait alors les présentations : « C’est elle père Albelda, Tristana Medeiros ».

(Extrapolation personnelle s’appuyant sur des faits existants)
Albelda arrive donc le lendemain accompagné de deux confrères, Lujan et Losada et d’un jeune diacre, un certain Owen. Un prêtre de l’école se présente ainsi que les sœurs qui l’accompagnent. Ils mènent ensuite ses hôtes vers la petite, attachée en croix sur une table. Reconnaissant le signe évident de la possession,  Albelda décide de l’emmener. Le prêtre de l’école s’y oppose, mais Albelda fait valoir un ordre écrit du Pape qui l’autorise à l’emmener et contre lequel le prêtre ne peut rien. Dans la confusion, ce dernier se fait cracher au visage par la petite et du sang atterrit dans sa bouche. Albelda, sachant très bien ce que cela signifie pour le prêtre, mais aussi pour l’école, ne fait rien et presse le pas.
Une fois de retour à leurs véhicules, Albelda et ses confrères sortent une petite fille inconsciente et enchainée du coffre de la voiture ressemblant fortement à Tristana, même âge, même morphologie, même couleur de cheveux… Albelda prend un échantillon de sang à Tristana qu’il injecte dans le bras de la seconde enfant. Il la confie ensuite à Lujan et Losada leur disant d’appliquer scrupuleusement le plan du Vatican, en leur précisant dans quelle direction se trouve l’hôpital. Les deux prêtres replacent alors l’enfant dans le coffre de la Rolls et prennent la route.
De leur côté, Albelda et Owen place Tristana à l’arrière de la camionnette et prennent la route à leur tour.
Le lendemain, à la nuit tombée, la camionnette s’arrête devant l’immeuble de Barcelone. Ils en sortent, Albelda sort alors un vélo de la camionnette, le confie à Owen ainsi qu’une petite pochette. Il lui explique qu’il doit maintenant se rendre à l’aéroport de Barcelone et retourner au Vatican pour les tenir au courant de l’avancée du projet et mettre en application la phase 2 du plan. Albelda monte ensuite la petite dans son appartement et l’attache dans une pièce spécialement aménagée qu’il scelle ensuite dans l’obscurité à partir de rituels religieux occultes. Ainsi la petite n’est visible que dans l’ombre et non dans la lumière.
Pendant ensuite plusieurs mois, il fera de nombreuses expériences sur elle, à partir de son sang, afin de trouver un vaccin contre la possession. Il fera même des tests sur d’autres jeunes enfants qui lui seront livrés comme de la marchandise par le Vatican. Il les contamine volontairement pour ensuite tester son vaccin, mais il ne se heurte qu’à des échecs… Il tue alors les enfants infectés, les enfermes dans une pièce de son appartement, tapissent les murs du couloir de clou et là encore scelle la pièce et le couloir dans l’obscurité.
Tout du long, il achète tous les journaux qui rapportent les événements au Portugal est en Espagne liées à la soi-disant Tristana Medeiros, en réalité un leurre qu’il a lui-même rendue possédée et qui vise à détourner l’attention de la véritable Tristana qu’il garde fermement attachée, enfermée dans le laboratoire clandestin de son appartement de Barcelone. Il découpe alors les journaux et colle les coupures sur les murs de son appartement.

Voici donc l’histoire qui concerne la fausse Tristana Medeiros :
La petite est hospitalisée dans un hôpital portugais, les médecins ne savent pas ce qu’elle a (journal 1).
De son côté, et toujours dans sa stratégie de détourner l’attention d’Albelda, le Vatican joue le jeu et communique sur l’envoie de deux cardinaux (qui sont en réalité Losada et Lujan) pour enquêter sur le cas de la petite Medeiros et envisager ou non une possession (journal 2).
La possession est reconnue. Suite à cela, la petite disparait de l’hôpital, elle est enlevée, bien sûr ça fait partie du plan, mais la presse ne le sait pas, les cardinaux sont soupçonnés  (journal 3).
La petite Medeiros est retrouvée morte dans la campagne portugaise (journal 4).
L’autopsie de la petite montre des traces de drogue dans son organisme… Véritable possession ou coup monté ? (journal 5).
Le Vatican est accusé et rendu responsable des actes de ses prêtres. Un prêtre est retrouvé et mis en examen pour kidnapping (journal 6)…
C’est Lujan qui se « rend » et s’accuse du meurtre de la petite (journal 7).
Là encore ça fait partie du plan, c’est un sacrifice nécessaire à leur cause, que Lujan n’hésite pas à faire. Toujours dans la même optique, le Vatican fait publier un communiqué pour excommunier les deux prêtres en question et ainsi faire croire que les deux prêtres ont agi seuls et se dédouaner de leurs actes (journal 8)…
Lujan utilise une défense folklorique aux accusations de kidnapping qui pèsent contre lui et évoque un enlèvement par des extraterrestres… Il perd ainsi toute crédibilité et passe pour un fou (journal 9).
Le Vatican a donc réussi son coup, le cas de la petite Medeiros est clôt, elle est morte, les prêtres ont payé, il s’est désolidarisé de leurs actes. Maintenant Albelda peut opérer en toute tranquillité à Barcelone.
Dans le même temps, et ce sont en quelques sorte les dommages collatéraux de cette histoire, L’Espagne envoie un contingent médical au Portugal par rapport à une épidémie de rage (journal 10),
En fait il s’agit du prêtre sur qui Tristana a craché avant qu’Albelda ne l’emmène, qui s’est donc retrouvé infecté à son tour et qui a infecté les autres personnes de l’école, qui finalement, finit par fermer ses portes (journal 11).
(Ensuite on peut placer le journal 11 un peu où on veut)

1er journal : « Le diable est de retour » / « Les médecins ne peuvent pas expliquer la maladie de la petite fille portugaise » (journal espagnol)
2ème journal : « Procession : Le Vatican étudie la possible procession de la petite fille portugaise.»(Journal espagnol)
3ème journal : « La petite Medeiros disparait mystérieusement » / « L’hôpital ne souhaite pas s’exprimer au sujet de la petite fille disparue à l’aube. Les autorités de Porto restent silencieuses sur le sujet. » (Journal espagnol)
4ème journal : « Le cas de petite fille Tristana Medeiros ouvre une polémique » / « La main de l’homme, pas du diable » (journal portugais)
5ème journal : « Le Portugal choqué par le cas de la petite fille possédée » / « Des résidus de substance psychotropes dans l’organisme de la petit Medeiros » (journal espagnol)
6ème journal : « Un prêtre accusé de kidnapping » (journal anglais)
7ème journal : « Suspendu au cas Medeiros » / illisible, mais il est question de l’interrogatoire d’un certain Lujàn (journal portugais)
8ème journal : « Choc à Rome » / « Le Vatican interdit à deux cardinaux » (journal espagnol)
9ème journal : « Un prêtre abduit par des extraterrestres ». (abduit n’existe pas en français, on parle d’abduction, dans ce cas, cela signifie « être enlevé par des extraterrestres ») (Magasine français)
Dans le même temps
10ème journal : « L’Espagne envoie un contingent médical au Portugal pour l’épidémie de rage » (journal espagnol)
11ème journal : « L’école du Saint-Christ ferme ses portes, le scandale continu » (journal italien)
12ème journal : « Les limites de l’éthique » / « La cours de justice enquête sur la Banque du Vatican » (journal anglais)

(Contenu existant dans l’histoire 4 de [REC] Historias Ineditas)
Un jour, alors qu’Albelda s’apprête à endormir Tristana Medeiros, afin de la détacher pour continuer ses expériences, elle réussit à le duper en faisant semblant d’être inconsciente et, lorsqu’il la détache, elle l’attaque. Albelda réussi à fuir et à se réfugier dans le grenier avant que Tristana ne l’attaque. Il est pris au piège. Il ne peut pas redescendre sous peine de se faire tuer et de plus ayant retiré son sonotone (Albelda est sourd, ce qui lui permet pendant ses expériences de ne pas entendre ce que lui dit le démon et de ne pas être malmené par elle), il est complètement isolé. Il veut alors de tenter de passer par les conduits ventilation qui serpentent au-dessus de son appartement pour tenter de rejoindre par là le couloir de l’immeuble (malgré les grilles qu’il a posé un peu partout dans les conduits pour empêcher que ses sujets d’expériences ne puissent s’échapper par le plafond et aussi pour protéger les résultats de ses expériences et un échantillon de sang (comme on le voit dans [REC] 2) comme le stipule le protocole du Vatican). Mais au moment où il commence à se hisser dans les conduits, 3 de ses sujets fondent sur lui à travers le conduit menant à lui… Il ferme alors in extrémis la grille de protection empêchant les enfants infectés de l’atteindre… Ils restent alors là, embusqués à l’attendre… Albelda ne peut pas bouger, il ne peut rien faire, il reste là, dans une semi-obscurité, pendant un temps qui lui parait indéterminable… Un jour, alors qu’Albelda est faible et commence à vouloir bouger pour tenter de descendre dans l’appartement et de s’en sortir comme il le peut, les enfants infectés se ruent sur la grille. Albelda, surpris et effrayé à la fois, fait une crise cardiaque et meurt… Son corps reste alors là, pendant de longue année à se décomposé progressivement, telle une momie, avant de n’être retrouvé par Owen et les policiers…

Epilogue (extrapolation personnelle s’appuyant sur des faits existants)
Durant une dizaine d’années, Tristana reste enfermée dans l’appartement, elle ère sans fin, sans but… un jour elle heurte une petite table sur laquelle se trouve une boîte à outil, et la fait tomber… Elle en ramasse un marteau… A un autre moment, elle renifle l’odeur d’un rat qu’elle attrape et dévore… Plus tard, elle entend gratter vers la porte d’entrée… Elle s’en approche, se penche pour renifler en-dessous, elle bave sur le sol, et sa bave passe sous la porte… de l’autre côté, devant la porte se trouve Max, le chien de Jenifer… Il couine, gémit et gratte la porte… La lumière de l’immeuble s’éteint laissant le chien dans l’obscurité la plus totale, devant la porte… La bave de Tristana coule sous la porte… Max lèche la salive alors passée de son côté…

Fin.

Voilà donc ce qui, pour moi, semble l’histoire la plus cohérente au vu de toutes les publications officiellement reconnues de [REC], concernant la petite Tristana Medeiros.

Je ne dis pas que ce que je raconte est véritable et à prendre pour argent comptant, mais en attendant d’éventuelles précisions avec [REC] 4 Apocalypse, c’est ce qui me semble le plus cohérent.

Si vous avez des objections, des confirmations, de nouveaux éléments qui m’auraient échappés, des choses à ajouter ou simplement envie de donner votre avis sur ce dossier, n’hésitez pas ! Les discussions sont ouvertes !


VIII. L’avant et l’après Tristana Medeiros.

    Tristana n’était donc pas présente dans [REC] Genésis, elle était seulement évoquée, il y a de forte chance que ce soit la même chose dans [REC] Apocalypse car maintenant le porteur du Mal se nomme Angela Vidal.

    Pour l’instant Tristana Medeiros est morte, tout comme dans [REC] Genésis, on ne la retrouvera pas dans le dernier volet de la saga. Elle ne sera surement qu’évoquée. Ce 4ème film racontera la suite de l’histoire d’Angela Vidal, la jeune journaliste qui est entrée dans l’immeuble avec les pompiers, qui réussit à sortir vivante… Mais à l’extérieur, personne ne sait qu’elle porte en elle la source de l’étrange du Mal responsable de l’infection qui se propage. Elle est alors placée en quarantaine dans une installation de haute sécurité dans laquelle elle devra rester à l’isolement pendant plusieurs jours. Un ancien chalutier russe amarré au large, cerné par les eaux, spécialement aménagé pour la quarantaine.

Tristana ne pourra plus être directement impliquée dans un film [REC]. Le seul moyen pour nous de la retrouver un jour, serait un cinquième film, sorte de [REC]0 préquel de la tétralogie, qui raconterait l’histoire de la petite portugaise, la véritable genèse du Mal qui l’habite.

79 réflexions au sujet de « 10 – Tristana Medeiros »

  1. bonjour, j’ai appris plus de chose grâce à votre page REC sur Tristana, je voudrais dire que l’hypothèse du prêtre qui dit avoir été enlever par des extraterrestres et que le virus pourrait donc être extraterrestre… Je n’y crois pas trop… ça ne peut pas être ça car le diable, le malin quoi, n’a rien d extraterrestre ou alors Dieu serait aussi extraterrestre !
    Le chien de la petite c’est encore un mystère de savoir vraiment comment il a été contaminé, par contre, j’en ai appris plus sur les enfants qu’il y a en haut dans le grenier ! Je me demandais d’où ils sortaient !!!
    Une dernière chose, je sais pas si vous avez vu le 3, mais il y a un truc que j’ai pas compris car ce n’est pas clair; pourquoi quand l’oncle vomi dehors, une voiture de police arrive et ne fait rien de spécial, et on voit des gars en combi jaune faire des recherche dehors ????
    Voilà

    • L’oncle en question est blessé à la main ; il s’est fait mordre par un chien (Max peut-être) et feel un mauvais coton (air étrange). Ce sera d’ailleurs cet oncle, qui est infecté, qui sera responsable de la contamination de tous les invités et (spoilers) des mariés. Les gars en combinaison cherche peut-être le chien ou un animal contaminé… Mais je crois que le commentaire de l’oncle disant s’être fait mordre par un chien n’est pas fortuit ; je crois que c’est lié.

  2. Merci pour l’égard porté à mon blog/minisite. En ce qui qui concerne le titre de journal sur le prêtre qui dit avoir été enlevé par des extraterrestres, je n’y crois pas vraiment non plus… J’ai plusieurs hypothèses à ce sujet, par rapport à cette histoire… Il pourrait s’agit d’un homme d’Eglise ayant eu à faire au Mal et qui en aurait perdu l’esprit, racontant du coup un peu n’importe quoi… Soit il s’agit d’une opération de décrédibilisassions de la part du Vatican de ce fameux prêtre aux yeux de l’opinion publique…

    Pour ce qui concerne le chien de Jennifer, pour le moment le plus probable serait qu’il est été contaminé en ayant reniflé sous la porte du « grenier »… Je sais que le comics [REC] 0 comprend une histoire relatant ces faits… mais bien que je l’ai commandé, je ne l’ai pas encore reçu… donc je ne sais pas… Mais dès que j’en sais plus, je mettrai à jour cette page.

    Pour les enfants, il est vrai que, hormis un dans le premier film, on ne savait pas vraiment d’où venaient ceux de [REC] 2. Je n’ai d’ailleurs jamais vraiment compris pourquoi cette scène du couloir tapissé de clous a été retirée du premier film (scène visible sur la page des scènes coupées du blog)… Car l’explication est là, puis elle est ensuite développée dans le second film lorsque les membres du GEI trouvent leurs dossiers médicaux.

    Alors oui, j’ai vu le 3ème film, j’en ai même fait une critique et également un article analytique contenant quelques spoilers qui donnent diverses pistes sur le 4ème film par rapport à ce que nous confirme et nous apprend ce 3ème film… Ces deux articles sont consultables sur la page d’accueil dans les news du blog/minisite…

    Alors s’il y a des policiers et des membres de la sécurité sanitaire (les mecs en combi jaunes) c’est parce que suite à la déclaration par les services vétérinaires de la mort d’un chien souffrant apparemment de la rage, il est dit dans le premier film [REC] par le médecin de la sécurité sanitaire qu’ils ont remonté la piste du chien pour en trouver les propriétaires et que ça les a mené à l’immeuble de Barcelone (le chien étant celui de Jennifer)… Mais remonter la piste les a aussi amené jusqu’au mariage, car l’oncle Victor, travaillant à la clinique vétérinaire a également été mordu par le chien enragé (en réalité infecté)… Donc les policiers et les membres de la sécurité sanitaire que l’on voit dans REC 3, sont en réalité là parce qu’ils ont suivi la piste de l’oncle Victor… Donc quand on les voit, ils font des analyses pour voir où en est le degré de contamination sur les lieux afin de pouvoir dressé un périmètre et un cordon de sécurité… Celui que l’on voit à la fin du film… le plastique tout ça… comme dans REC, quand il recouvre l’immeuble de plastique pour éviter toute fuite du virus…

    En complément de cela, il faut savoir que dans les pages preview du comics REC 0, on voit que le chien de Jennifer a été plusieurs fois en contact avec le père Albelda… Il est donc probable que le chien ait été contaminé par lui… enfin ensuite quand il est amené chez le vétérinaire, le chien n’a pas seulement mordu que l’oncle Victor, il a mordu plusieurs des vétérinaires… il n’y a donc pas que deux foyers infectieux sur Barcelone, il y en a d’autres.

    Si vous avez d’autres questions, je serais ravi de pouvoir y répondre, merci pour votre commentaire et de l’intérêt que vous portez à mon blog/minite.

  3. merci de vos reponses ! Pour ce qui est des policier et des gas en combi c’est sa je trouve sa logic,par contre quand l oncle tombe de l etage et mord sa femme on vois pas trop comment le flic qui debarque d un coup dans la salle en cassant une vitre (je crois) est contaminé ! J ‘imagine que l’oncle la mordu dehors ! Autre remarque je sais pas si vous avez fait attention mais si vous avez pas vu on le vois dans la bande annonce quand le Koldo regarde les camera qui film dehors (on vois les enfants et ceux qui etai dans l eglise monté dans un bus puis ya un gas qui tire sur les possédés qui arrive. Le gas qui tire on voi kil a une matraque ki pend au tour de sa taille donc j’en conclu que c un autre policier !) Et je trouve que ces scenes là sont pas assez developé ou on ce pose des question car plein de gens comme moi on du sans poser !

    • Alors en ce qui concerne la personne qui fait irruption dans la salle après que l’oncle soit tombé du balcon et ait mordu sa femme, ce n’est pas un policier, c’est un serveur, (on en voit pas mal pendant la réception)… et je crois même que c’est une serveuse. Et il/elle traverse un panneau de papier ou tissus blanc ; c’est utilisé pour tamiser la lumière et créer une ambiance plus douce… et non une vitre… il/elle a certainement était contaminé(e) par l’oncle avant lorsque celui-ci était dehors et qu’Adrian le film en train de vomir quand il discute avec John l’éponge.
      Pour le gars qui tire devant le bus, et que Koldo voit sur la vidéo de surveillance, je ne suis pas certain que ce soit un policier… On voit deux policiers espagnol dans le premier film et celui que ce mec dans REC 3 n’a pas la même dégaine. Je pense d’autant plus que si c’était un policier, il sera plutôt habillé comme les commandos de REC 2, surtout à ce moment du film…
      En y réfléchissant un peu, il ne faut pas oublier que sur les lieux où se passe la réception, il y a un poste de sécurité, celui-là même où Koldo regarde la vidéo, il est donc probable que le mec qui tire soit le gardien de sécurité des lieux, ça expliquerait son arme, et son uniforme qui ne ressemble pas à celui d’un policier…

      • J’ai une question , comment l’infection est elle arrivé du batiment a la salle de mariage , peut-être par l’intermédiaire de l’oncle ? , je n’ai pas lu historias inéditas , ni los relation perdidos mais comment ?

      • C’est très simple =)… Rex, le chien de la petite Jenifer est tombé malade et est devenu très agressif. Après qu’il a mordu la petite, les parents ont emmené le chien chez le vétérinaire, là ou travaille l’oncle de Koldo. Il a été mordu superficiellement à la main et a quitté la clinique, emmenant avec lui l’infection jusqu’à l’autre bout de Barcelone, au mariage (tu trouveras un résumé de cette histoire qui se trouve dans REC Historias Ineditas, sur la page dédiée.
        Et la question qui vient après c’est comment le chien s’est retrouvé infecté ?! Eh bien là, rien d’officiel, l’agent pathogène a quitté l’appartement d’Albelda pour contaminer Rex, mais on ne sait pas comment…(même s’il y a de multiples hypothèses…)

  4. ok! Poour le serveur qui traverse le panneau de papier j’ai verifier dans la bande annonce c’est bien un homme et derriere lui on voi donc une piece et un gas en combi jaune si je ne me trompe pas ! c’est assez rapide mais si on fait passage ralenti (pause,lecture,pause) on le vois ! Je croyai ke cete un policier et oui ca l air d etre serveur.
    L endroi ou ce fai le mariage c’est quoi exactement pour avoir une tour de controle securité avec camera ??? une grosse propriété privé peut etre ,sa a l air grand!
    Et pour le gas qui tire sur les possédés a coté du bus difficile a voir aussi donc probablement que c le gardien de securité!

    • J’ai bien vu le serveur à passer à travers le panneau de papier, en recanche, j’ai pas fait attention au mec en combis…
      Pour l’endroit du mariage, ça doit être une grosse propriété privée qu’il doit être possible de louer pour ce genre d’événement, ça se fait pas mal en Espagne, même en France y’en a. On peut louer des chateaux, des résidences etc… ça doit être un truc dans le genre…
      Après pour bien identifier tous les personnages, il faudra attendre le DVD qui permettra une analyse plus minicieuse des plans… Et puis peut aussi d’éventuel bonus, j’ai vu qu’il y avait pas mal de scènes coupées dans ce REC 3, on en saura surement davantage si elles sont dans le bonus…
      Attendons le DVD, surement pour août/septembre dans nos contrées…

  5. salut a tous voilà déjà merci pour ton site qui est franchement bien réussit.
    quand koldo regarde les caméra et voit les enfants monter dans le bus, on peut voir qu’il y a un homme assit a la place du conducteur qui ouvre et ferme les portes du bus et quand les possédé montent il les regarde passé et bouffer tout le monde se qui ma bien fait rire il auraient mieux fait de rester dans le seul endroit ou ils étaient en sécurité la chapelle ^^ ensuite quand clara se fait mordre par le vieux koldo va pour lui couper le bras et on peut voir dans la lame de l’épée le visage de meideiros et sinon quand clara et le pretre sont dans la salle de controle les posssédé arrivent a cassé la porte en bois en meme pas 30 seconde mais il mette bien 5 minutes a casser les vitres et pourtant elle sont pas épaissent et pour se qui est du serveur qui passent a travers la toile je pensse que c’est un des policier mon pere et flic et c’est un uniforme de flic qu’il avait le possédé mais apres on peut voir une serveuse et un mec en combi jaune attaquer les gens.
    le seul point un peut négatif c’est que quand koldo adrian atun et tita se réfugit dans les cuisine on voit qu’il y a plein de personne non contaminer qui cherche a fuir et quand il bloque la porte 30 secondes apres on voit que des contaminé se qui est bizarre vu que c’est un cu de sac on devrais voir plus de monde et clara et jafa dans les sous sol quand elle prend la tronconneuse le premier truc que jai vuc’est cette hache planter dans le bois je me suis dit il va la prendre jafa ( moi je l’aurai prit) et non il se retourne pourtant vers la hache mais il la prend pas à croire que se mec est suicidaire et jafa et nathalie en train de faire l’amour dans une piece de l’étage a croire qu’ils sont sourd vu le bordel que c’est les cri la musique qui s’arette l’annonce au micro de clara derniere chose atun essaye d’ouvrir la grille au sol alors quelle est plus petite que celle du mur et il dit clairement qu’il ne peut pas passer par celle du mur alors je me demande comment il aurait fait pour decendre sinon a pars sa se film est excelent quand sortira le dernier ? et je me demande se qu’il se passe ensuite après que koldo et clara se soit fait abatre merci de m’éclairer et aplus

    • Merci pour toutes tes remarques sur le film.

      Alors le film REC 4 est attendu pour 2013/2014. En ce qui concerne Koldo et Clara, on devrait selon toute logique les retrouver dans REC 4, au moins Clara. Je pense (et là ça n’engage que moi) que le fait que Clara soit enceinte dans REC 3 n’est pas innocent Je pense que cet enfant infecté dans le ventre de sa mère, sans morsure direct, aura un rôle très important à jouer dans ce 4eme film, enfin au moins son sang…

  6. Merci pour toutes ces réponses ! Ça m’a beaucoup éclairé sur l’histoire de Tristana Meideros et le site est vraiment génial. Voilà j’ai une question : à la fin de REC 3, Clara arrache la langue de Koldo, donc elle n’est plus elle même. Pourtant alors qu’ils sont au sol, ils se tiennent la main. Pourquoi ? J’avoue que je comprends pas trop là.

    • Peut-être parce qu’ils s’aiment et que l’amour est plus fort que tout, plus fort même que la possession…

      Certainement un dernier moment de lucidité avant de devenir des monstres à part entière…

      • Oui possible…Enfin pour moi ça reste un mystère. Merci de m’avoir répondu et bonne continuation !

  7. bravo pour ce site et pour le boulot!tu as repondu a toutes mes questions et plus encore!impressionnant de voir les pecisions de tous vos commentaires!Rec 3 m a decu mais vous m avez donne la motivation de regarder le 4!

    • J’en suis ravi 🙂 Merci pour tout ces beaux mots, Je fais de mon mieux et continuerai de le faire aussi longtemps que j’aurais d’aussi gentil message !

  8. bonjour,est-ce que vous savez si javier botet(tristana medeiros) sera de la partie pour rec 4 apocalypse? en tout cas j’espere vraiment!
    merci beaucoup!

    • Étant donné que Tristana Medeiros est morte à la fin du second film, il y a peu de chance qu’on la retrouve dans un rôle à part entière dans REC 4 comme c’était le cas dans REC et REC 2. En revanche, un REC sans Tristana n’est pas un REC, donc il est fort probable qu’on la retrouve en cameo comme dans REC 3…
      Rien d’officiel en tout cas pour le moment.

      • ok merci, deja retrouver angela vidal c’est bien,avec medeiros se serait le bouquet final revé.

  9. Salut a tous et un grand Bravo a l’auteur de ce blog plus qu’intéressant, tu m’a éclairé sur beaucoup de point flou, cependant un seul persiste encore, (j’espère que tu pourra m’éclairer). Donc premièrement, dans Rec 2, qui est, ou qui contrôle Angela ? le diable j’imagine ou bien Tristana Medeiros, pourquoi tue elle Tristana ? et dans la 3eme opus, c’est toujours Tristana Medeiros qui contrôle les hôtes humain (ce qu’il en reste du moins) elle ne serais donc pas vraiment morte ? Deuxièmement , normalement c’est le diable qui contrôlais Tristana et logiquement c’est plutôt lui qui devrais diriger les hôtes ???? tu peux m »éclairer là ?

    • Merci pour le blog, je fais de mon mieux pour faire partager ma passion pour ces films… Ravi d’avoir pu t’aider à comprendre certaine chose, je vais essayer de répondre au mieux à ce que tu me demandes.

      Alors dans [REC]2, ce qui habite Tristana puis Angela, et qui ressemble à une sorte de gros vers, est une matérialisation du Mal (avec un M majuscule, le vrai, le seul et l’unique)… Ce n’est pas le diable, c’est le Mal.

      Concernant [REC]3, il commence l’après-midi même du jour ou Angela commence son reportage dans la caserne de pompier dans REC 1, et se termine le lendemain de la nuit de REC 1 et 2… Tu me suis ? En gros REC 3 se déroule sur les 12-18h heures ou se déroulent REC 1 et 2…

      Donc au moment où l’on voit le reflet de Tristana dans les miroirs dans REC 3, c’est simplement parce qu’elle n’a pas encore transmis le Mal à Angela. Après, si on suit une certaine logique, lorsqu’Angela tue Owen et ordonne avec la voix de celui-ci son évacuation, c’est à peu près au même moment où Clara et Koldo se font tuer dans REC3…
      Rien que de bien assimiler ceci apporte quelques réponses et éclairci les choses.

      Quand on suit et confronte REC1/2 et REC 3 on comprend que Tristana contrôle les infectés, mais indépendamment de son propre contrôle… Lorsque le Mal est transmis à Angela, ça ne change rien, le mal n’a que changé d’enveloppe, donc le contrôles sur ses sbires restent le même, car ce contrôle est la volonté de l’hôte (le Mal) et non de celui qu’il habite (Tristana et Angela).
      Quand Angela reçoit le Mal en elle, cette chose prend son contrôle total et du coup elle cesse d’être Angela, elle est le Mal absolu.

      J’espère avoir répondu au mieux à tes questions. Si ce n’est pas le cas, n’hésite pas à me le dire

      • Ah OK je n’avais pas capté que le 3eme opus était dans le même temps que le 2eme , donc ça explique beaucoup, après donc, le mal (dans Angela) tue Tristana pourquoi ? Il n’en a plus besoin ou bien c’est juste une entourloupe pour tromper a 200% Owen (le prêtre)? Donc si le 4eme opus ce passe après les 3 premiers, le reflet d’un possédé dans un miroir reflètera donc Angela et non plus Tristana, (desolé pour ceux qui espère l’entrevoir encore dans le 4 (sauf si il décide de faire des flash-back) j’ai bien compris ?

      • Oui je pense que le Mal se débarrasse de Tristana dans le but de tromper Owen afin de mieux pouvoir le tuer après…
        Et puis il ne faut pas oublier qu’Owen avait besoin du sang de Tristana (porteuse originel du Mal) pour prétendre à trouver un vaccin contre l’infection… Du coup, la tuer anéanti tout espoir de créer un vaccin… (car il ne sait pas que le mal habite maintenant Angela). Le Mal se protège en fait… Il sent qu’il va avoir chaud au cul, alors il change d’hôte, et détruit le corps original qui l’a accueilli… et pouf il peut continuer comme si de rien n’était, et surtout sortir de l’immeuble dans un nouveau corps tout beau (celui d’Angela) et plus dans celui d’un monstre décharné, qui ne lui donné aucun espoir de pourvoir sortir sous cette forme…

        Sinon oui tu as tout compris… En théorie, dans le 4eme film les infectés devraient refléter l’image d’Angela et plus de Tristana…
        J’espère qu’on la verra quand même dans REC 4, car un film REC sans Tristana Medeiros n’est pas un REC… Je ne vois que l’option du flash-back pour l’intégrer au film, mais ils peuvent aussi décider de se passer d’elle… (Il faudra surveiller les réseaux sociaux de Javier Botet lors du tournage de REC 4… peut-être nous dira-t-il qu’il reprend son rôle..)… Même si je pense qu’elle mériterait un film centré uniquement sur elle… Un vrai [REC]0, un vrai prequel, qui nous raconterait sa vie de son enfance à son arrivée à Barcelone jusqu’à la mort d’Albelda, Un peu à la façon de ce que j’ai écrit sur la page « Tristana Medeiros » du blog…

  10. Bon je te remercie, je pense avoir tout cerné. Et bien tu sais quoi ça fait bien plaisir de discuté avec des gens qui partage le kiffe des films du genre, et comme j’aimerai en regarder autrement que tout seul, en tout cas si jamais un jour une sort de grippe/rage mélangé nous tombe sur la gueule que ce soit par la nature ou par un labo, nous au moins (pour la plupart) on sera quoi quoi faire , en tout cas ce que l’on ne doit pas faire, et vu un certain reportage cela pourrai nous tomber dessus plus vite que l’on imagine, ou jamais !!!??!! Qui sait ? je crois que ça serai le pire scénario catastrophe et comme les films nous le montre bien , quand tu dois te défendre contre de la famille ou un collègue c’est bien différent qu’un ennemie comme un terroriste, nos service de sécurité serai bien vite dépassé, pauvre de nous, ça serai bien le seul genre de films de fiction qui pourrait devenir réalité , ça fait réfléchir. Merci a toi dans tout les cas et a bientôt pour le 4 et peu êtres espérons  » Rec Origine « 

  11. Bonne reconstitution. Elle se tient et reste dans l’esprit de la saga, particulièrement la contamination du chien. J’ai en outre pu me pencher sur ces fameuses coupures de journaux que je n’avais pas eu le temps de voir.
    D’un point de vue personnel, j’ai été très déçu par les deux derniers opus qui, à mon sens, ont vraiment corrompu l’ambiance du premier. Certes, regarder du zombie se faire quicher la tête est toujours aussi divertissant mais le scénario en pâtit gravement et s’éloigne de l’atmosphère oppressante et montant crescendo de Rec premier du nom.
    Je ne sais pas trop ce que tu en penses.
    Toujours est-il que l’Espagne s’est brillamment installée sur le scène du film d’horreur au niveau mondial et que la série des Rec, quoi qu’on puisse lui reprocher, y a grandement contribué !

    • Ah… perso je trouve que le deux et la suite logique du premier et j’ai aimé son intensité, et il vaut bien le premier… à mon sens… Et le scénario évolue lui aussi en glissant de cette histoire de simple zombie à celle de la religion et des infectés… C’est un peu facile certes… la possession est un sujet largement traité dans le cinéma de genre… Mais REC le traite différemment je trouve… Et puis j’ai aimé aussi ce partage des points de vue qui se rejoignent en un seul pour mener au final… Je pense que les deux premiers sont vraiment à voir comme une seul et même film… D’ailleurs pour mon plaisir perso, avec mes logiciel de montage, j’ai remonté les deux films en un seul en intégrant les scènes coupées présentes sur les DVD… ça donne un seul et même film de prés de 3 heures, beaucoup plus cohérent, et ça déboîte !
      Il est vrai que le 3ème est très différent et du coup peut être déroutant pour certain, mais il ne m’a pas déçu personnellement… Il est plus « inside joke » que les précédents et colle beaucoup à ses origines espagnoles, de par son humour, sa mise en scène, ses personnages etc… Et je pense que quand on est pas imprégné de cet « esprit très espagnol » dégagé par le film… c’est déroutant…

      • Je suis d’accord sur le côté très catalan du troisième opus, même s’il se retrouvait aussi dans les autres dans une moindre mesure.
        Concernant la reconstitution de la vie de Tristana, je me permets d’émettre une question: et si, tout comme pour Angela Vidal, le ver symbolisant le Mal avait été transmis à Tristana ? Ainsi, ce ne serait plus elle la « patiente zéro » mais un (ou plusieurs) véhicule humain beaucoup plus ancien ? Pour ma part, c’est une théorie qui me parle. Et il est vrai que la possibilité du Rec[0], à l’instar des Ring, est assez tentant !

      • Trustana semble être la véritable première porteuse du Mal, si l’on en croit le comics…
        Suite au viol par les prêtres pendant lequel elle meurt parce qu’un énorme crucifix lui tombe sur la tête, elle revient, possédée par la haine et le mal… Ma théorie, est que ce Mal qui l’a habitée pendant des années et des années a fini par se matérialisé en elle sous forme d’une énorme vers… devenu une sorte de Diable dans notre monde… Comme si Tristana était une sorte de portail entre notre monde et un autre…
        Rec sont des films fantastiques alors pourquoi pas…
        Après tout, avec l’anxiété, le stresse certaines personnes arrivent à se créer des maladies… Même certains hypocondriaques sont tellement persuadés d’avoir une tumeur, qu’ils arrivent à s’en faire pousser une…
        Alors pourquoi une personne possédée par la haine et le mal ne pourrait-elle pas donner une matérialisation à ce dernier… En l’occurrence un gros vers…

        Je m’emporte surement un peu, mais je le vois comme ça…

      • Qu’es un ange déchu ?? Déjà l’origine du mot n’est pas ange mais messagé , les ange déchu faisait partit des messager venu à une certaine époque et certain d’entre eux aurai couché avec des femmes , donnant naissance à des ( géant ) qui serait plutôt des homme normal doté de force surhumaine, considéré comme péché ils auraient été déchu. Les premier ange n’était pas représenté avec des ailes , et pour l’époque la meilleur façon de représenter un êtres venu du ciel ( surtout pour l’époque ) ce sont des ailes , il sont tout bonnement des extra-terrestre et le vers est un de leurs virus ou parasite propre à leurs espèce …. Il y a long à débattre mais pour moi il n’y a rien de divain , pas de dieu ou de diable seulement des Extra-terrestre bon et méchant comme partout . Vivement le 4ème opus voir la tournure des choses

      • Cette hypothèse d’extraterrestres est d’ailleurs appuyée par un des journaux sur le mur de l’appartement d’Albelda, dans lequel un prêtre dit avoir était victime d’une abduction. Dans le développent de mon hypothèse, j’ai préféré donner une autre signification à cette coupure de presse – d’autant qu’elle est issue d’un tabloïd dit de « presse poubelle » – est me tourner vers la théorie divine et religieuse, induite par le seconde film et confirmée dans le troisième… J’ai préféré cet hypothèse parce qu’elle me séduisait davantage, mais je dois avouer que celle des extraterrestres et tes explications sont séduisantes. il faut ensuite la développer et l’appliquer aux éléments des trois films (chose qui ne parait pas aisée).
        Mais tu sais… dans le premier film, c’était une simple histoire de zombie, à la Resident Evil (les jeux), dans le second film, une revirement scénaristique fait de ces zombies des possédés et encre cette histoire dans la religion alors qui sait, peut-être le quatrième pourrait également apporté ce lot d’inattendu et relier tout ça à des extraterrestres.

        Je ne sais pas si tu as vu un film qui date des années 80 et qui s’appelle « Hidden », mais cette théorie extraterrestre appliquée à REC se rapprocherait (voire même copierait complétement) de ce film.

    • Et merci concernant la reconstitution de la vie de Tristana… C’est une interprétation personnelle qui me semble la plus cohérente, après si quelqu’un à mieux à proposer, je suis preneur, tant que ce n’est pas incohérent avec les réalisations officielles… Là ce n’est qu’un résumé, l’histoire complète, je l’ai écrite, mais je la garde pour moi pour le moment… Peut-être la partagerais-je un jour ici, mais pas maintenant.

  12. Moi grand 11 ans, fille et j adore les film de horreur je ai pas vu récemment mais grâce lu les résumé ton hypothèse est pas mal. Gérard ne comprends pas dans rec3 pourquoi ni comment tristiana apparaît dans le miroir.

    • Eh bien, le reflet de Tristana dans REC 3 est un façon de la part de Paco Plaza de faire apparaître ce monstre emblématique dans son film… Une REC sans Tristana n’est pas un REC… Après, d’explication il n’y en a pas tellement… Mais des hypothèses il y en a. La mienne étant que les infectés n’étant que des marionnettes contrôlées par Tristana, chaque infectés son ses yeux et sa « bouches » comme une sorte de psychokinèse. Les miroirs étant les reflets de l’âme dans certaines cultures, ils reflètent alors Tristana et non pas la personne infectée… Lujan l’explique… Tout REC trouve son explication dans la Bible… Et notamment dans l’apocalypse de saint Jean (si je ne m’abuse).

  13. On voit beaucoup de point de souture sur le corps de Tristana, est il possible que Abelda est essayé de retiré le vers ? Et si oui, pourquoi n’y est-il pas arrivé etant donné que Tristana etait toujours attaché lorsque Albelda s’occuper d’elle et faisait des expériences sur cette derniere ?

    • Je pense — et c’est une théorie que j’ai développé dans MON histoire de REC 0 sur l’enfance de Tristana jusqu’au début de REC 1 — qu’Albelda a en effet retiré le vers du corps de Tristana pour se livrer à plusieurs expériences dessus, et qu’ensuite lorsqu’elle s’est libérée/échappée et a poussé Albelda a se cacher (et mourir) dans les combles, le vers est retourné en elle… Je pense d’ailleurs que ce vers a besoin d’un hôte pour survivre…

  14. salut, ton site est génial ! merci pour toutes les explications !
    Alors j’ai une question pour le Mal, comme tu dis dans une des réponses à un des commentaires, c’est plus le Mal absolu que le diable… mais cependant tout les Rec font référence à la bible ! Alors si ça n’est pas le diable, il y aurait un Mal qui représenterai pire que lui selon toi?
    Pour ma part je pense aux anges déchus… avec ton site ça me fait encore plus penser à ça ! en tenant compte que les anges déchus et les démons c’est pas la même chose…
    enfin tu en dis quoi de ce Mal absolu toi ? si tu dois tenir compte de la bible?

    • Salut,
      Merci pour tes louanges, c’est toujours agréable de voir son travail reconnu et apprécié.
      Question très technique et vraiment intéressante que tu soulèves là.

      Je dissocie le Mal Absolu du Diable car ce dernier est quelques chose qui matérialise le Mal, le diable est une invention de la religion pour asservir ses fidèles, une personnalisation physique du Mal pour que les fidèles puisse associer le mal à quelque chose de physique.
      Le Mal tel qu’il est présenté dans REC, ce Mal absolu véritable, est plus… volatile, immatériel… un peu comme la Force dans Star Wars… Une sorte de flux.
      Pour moi ce Mal émane en effet d’un ange déchu, c’est d’ailleurs sous-entendu par le Losada dans REC3. Dieu a enchaîné les anges déchus dans l’ombre et ils n’en ressortiront que le jour du jugement dernier etc. Lorsque Tristana est morte (voir REC Historias Ineditas), un de ces anges a utilisé son corps comme porte vers notre monde… Ce mal la fait revenir, il l’habite, l’anime, mais il a enfermé et reste cloîtré une vingtaine d’années dans cet appartement, scellé dans l’ombre par Albelda, impuissant jusqu’aux événements du premier film. Avec le temps, ce mal qui la ronge a fini par se matérialiser en elle par sa volonté propre de s’échapper, sous la forme de ce vers qu’elle transmet à Angela, seul moyen pour lui de se répandre et d’assouvir notre mondre.
      Il est en quelques sorte la matérialisation de la volonté du Mal, un cerveau, centre névralgique de contrôle des possédés/infecté et, par leur intermédiaire lui permet une alternative de répansion dans le monde réel (puisque rappelons le, Albelda l’a scellé dans l’ombre et donc il ne peut intervenir que dans le noir complet)…
      Du coup, détruire ce vers ne détruira pas le Mal mais renverra sa volonté dans l’ombre et en gros refermera le pont/la passerelle métaphorique entre les deux mondes.

      Voilà mon avis. En espérant que cela réponde à ta question.

      • salut,
        merci pour la réponse, c’est un point de vue que je partage !
        Le fait qu’il parle de les sceller dans les ténèbres, c’est tout à fait les anges déchus, qui n’ont plus le droit à la lumière.
        Cependant je pense que le flux, cette puissance va chercher à se « rematérialisé », on voit bien dans rec que l’enveloppe charnelle à son importance ! d’ailleurs ce vers ne peut pas vivre sans son hôte.
        qu’est ce que tu en dit ? Peut être le bébé de Clara…
        Ange déchu, ténèbres… ça me fait penser à Azazel! c’est l’Ange déchu le plus connus dans pas mal de religion. Et puis il est sensé regroupé tout les péchés.
        Je voulais te demander aussi, pour le début avec les prêtres et cette pauvre Tristana quand elle est une enfant. Il se passe tout de même quelque chose de bizarre non? comment tu les décris (regard pervers, ils bavent quasiment sur elle…) , puis j’ai vu une image des comics aussi… on dirait qu’ils sont comme possédé non?
        je n’ai pas pu lire ces passages tu en penses quoi?
        vraiment hâte de voir REC 4 comme tu peux le voir ^_^ je t’assomme de question désolée… mais c’est sympa de discuter
        bonne soirée

      • Salut, t’inquiète, tu n’assomme pas avec tes questions, au contraire, je les trouve intéressantes et de fond, c’est plaisant de pouvoir aborder des points aussi précis sur la saga.
        En effet ce vers ne peut pas vivre sans hôte, d’ailleurs il n’est même pas une à mon sens une forme de vie… il est autre chose, quelque chose de fantastique qui dépasse notre simple compréhension des choses, mais le fait est qu’il est là, et qu’il a besoin d’un hôte, comme un parasite, pour pourvoir être et agir.
        Revoir Clara et Koldo ou juste Clara, peu importe, dans [REC]4 serait un de mes fantasmes de spectateur (et je parle du personnage pas de l’actrice)… Car en effet, si on se réfère à la science l’enfant/fœtus en elle est un porteur sain du virus… Son sang à donc les mêmes propriétés que celui de Tristana, indispensable à la réalisation d’un vaccin. Mais est-ce que Balaguero et Plaza ont pensé à cela ? Impossible de le savoir pour l’instant. De plus un tel événement créerait un lien indispensable entre les deux premiers films et le troisième et par conséquent légitimerais sa présence dans la tétralogie.
        J’espère de tout cœur que Clara sera présente dans ce quatrième film mais j’ai bien peur de ne pas être exhaussé…

        Azazel pourrait être cet ange déchu oui. On le connait surtout à travers son image dans le Judaïsme… je crois que c’était lui dans le film « The Possession », ce qui ne convient pas à REC… mais sa « définition » dans le Christianisme (moins connue) convient tout à fait à la saga. Et son rôle dans l’apocalypse de la Bible encore davantage… et je crois que les Protestants considèrent Azazel comme une symbolisation de Satan… Donc il colle parfaitement à la saga REC…
        Mais pour en revenir au film, je pense que les réalisateurs et scénaristes n’ont pas intérêt à nommer cet ange déchu pour justement garder une dose d’inconnu et faire jouer l’imagination de chacun… comme la nôtre par les discussions que nous avons. Nommé ce « démon » reviendrait à tout nous mettre tout cuit directement dans la bouche et tuer tout le mystère de ces films.
        Pour la genèse avec les prêtres dans Historias Ineditas, les prêtres ne semblent possédés que par leur vœu de chasteté… Elle les voie sous forme de démon juste avant de mourir dans ses ultimes secondes de vie. Je ne m’étais jamais posé la question par rapport à ce dessin où on les voit sous forme de démon… En effet peut-être pourraient-ils être plus que de simples prêtres… mais cela serait peut-être trop tiré par les cheveux… La question posée est intéressante, et l’interrogation qu’elle soulève mérite plus ample réflexion (et surtout une relecture du comics parce que je ne me rappelle plus trop)… Il me semble me souvenir que cette image qu’elle a d’eux avant de mourir est une image récurrente de cauchemars qu’elle fait déjà depuis quelques temps avant sa mortelle agression. Pour ma part, je préfère continuer à penser qu’il s’agit d’une simple image pré-mortem… confirmant ses cauchemars…
        Je suis également très impatient de voir ce REC 4… J’espère ne pas être déçu parce que j’attends beaucoup de ce film, peut-être trop… Mais il n’y a pas de raison… J’ai aimé le premier, beaucoup aimé le second, je dois être une des rares personnes au monde à avoir aimé REC 3 et le revendiquer… Il n’y a pas de raison que J. Balaguero me déçoive.

  15. Non il ne me semble pas l’avoir vue , merci un film à voir de plus, sinon ma théorie est basé sur des fait réél plus que sur le film en lui même qui d’ailleurs est basé aussi sur beaucoup de fait réel , tout les récit et illustration de chaque divinité au autre surnaturel fait par toutes civilisation et croyance différente ce rejoingne sur énormément de point et leurs représentation des dieux,ange,genis… de l’époque , à nos jours ressemble fort à de la technologie très évolué , d’ailleurs beaucoup des édifice crée sont impossible à faire sans aides extérieur ( non terrestre ) il est fort possible que les réalisateur partage ce point de vue après de la à l’associer au film , on verra bien , car la religions Catolique a détournè beaucoup de fait réel pour leur compte pour mieux controler les gens en associant ça au dieu et diable ,et qui plus est , pour moi l’église à en son propre sain, une source maléfique
    Car beaucoup n’on fait que le mal autour d ‘eux et toujours couvert par l’église , qui nous dit pas que c ‘est eux qui ont créer le mal en personne ( indirectement ) … Il t à tant à dire , vivement le 4 dans tout les cas , peu import l’issu final , c ‘est du lourd

  16. bonjour à vous !
    Pour les Rec en général, j’ai eut du mal à adhérer à cette façon de … Filmer ! (merce Blair Witch) mais je me suis habituée puis après tout c’était inévitable… on a besoin de cette caméra pour voir les anges déchus! Après il y a eut Rec 3 où j’ai eut plus facilement des coups de coeur pour les personnages. (surtout Clara). Donc je vous rejoins, Rec 3 me plaît beaucoup !
    Pour Clara, et j’espère qu’elle va revenir aussi et que nous n’allons pas être déçu ! car le bébé je pense…non j’espère qu’il va être un personnage clé ! Je suis ravie de voir qu’il y a encore des réalisateurs qui savent mettre des mythes à leurs sauces tout en les respectant !
    Alors pour moi, s’il continue sur leur lancée je parie sur les Nephelims! J’imagine donc… Humaine (Clara) + Angela (qui se ballade avec un vers angéliquement déchu) = bébé Nephelim.
    Jaume Balaguero respecte beaucoup toutes ces croyances, « Darkness » en est la preuve c’est un film super je vous le conseille si vous ne l’avait pas vu ! Bon…il est ici question de Démon surement Léviathan, se qui n’empêche que ça me donne bon espoir que l’apocalypse annoncée dans le titre de Rec 4 soit respecter jusqu’au bout!
    Alors que pensez vous des Nephelims vous ?
    Pour la question des prêtres et de la petite Tristana, c’est vrai que c’est tiré par les cheveux ! ^_^ Mais l’ambiance est tellement … sombre et pervers dans le dessin. Puis qu’elle fasse des cauchemars comme ceux que tu me dis c’est vraiment étrange… j’ai plus qu’à prier pour un Rec 0 !!
    Pour revenir au comic, j’aimerai savoir s’il a été écrit avant ? peut être en même temps ?
    Est ce qu’il existe en français ? je suis fan de dessin, surtout style manga et je les trouves tout simplement grandiose !
    Et puis pour l’église, c’est vrai que la certain dans l’histoire en ont grave profité, ils deviennent un peu mégalo, faut croire qu’être soit disant proche de dieu ça monte à la tête. C’est vrai qu’on le retrouve dans les films de ces réalisateurs là d’ailleurs. Mais bon, je pense que c’est le cas dans beaucoup de religion, quand c’est bien Dieu ou un autre est toujours présent, et quand c’est mal….. les voix du seigneur sont impénétrables !
    Bon après midi à vous

    • Je connais « Darkness », j’ai vu tous les films et courts-métrages de Jaume Balaguero et Paco Plaza et en possède une grande partie en DVD. Parce qu’au-delà de REC, c’est tout le cinéma fantastique/horreur espagnol que j’adore particulièrement… Fragile, Darkness, La Secte sans nom, Malveillance, Insensibles, Mama, La Cara Oculta , l’Orphelinat, etc. n’ont aucun secret pour moi… Dès qu’un film de ce genre espagnol, mexicain ou même argentin sort, je me débrouille toujours pour le voir… J’aime la vision que donnent les réalisateurs espagnols à ce genre et souvent malgré l’horreur, la peur ou l’angoisse qu’ils génèrent, il y a beaucoup de poésie, et c’est ce que j’aime…

      Et bien le problème que les Nephilims me posent, c’est que ce sont des géants impliqués dans la Genèse et non dans l’Apocalypse et ils ne sont pas forcément démoniaques…

      Le comics REC Historias Ineditas a été écrit en même temps que REC 3, mais est sorti après… Toutes les scénarios des 5 histoires ont été imaginés, supervisés et approuvés par Jaume Balaguero et Paco Plaza, ce qui leur donne une valeur officielle.
      Il n’existe pas de version française, seulement espagnole. Il est sorti sous deux formats, avec une couverture souple ou une couverture rigide, respectivement chez les marchands de journaux et les librairies. Il doit encore se trouver sur Amazon en import… le niveau de l’espagnol n’est pas très élevé, j’ai réussi à le comprendre avec mon niveau scolaire… et malgré les nombreux films que je vois en espagnol sous titrés ou non… ça fait bientôt 10 ans que je n’en fait plus… Je le comprends très bien mais serait incapable aujourd’hui de la parler…

  17. J’es une question je ne comprend pas dans cette imeuble a des moment il montre d’inombrable de posédée et a des moment il arrive a monter jusqu’en haut sans apercevoir aucun posédée

    y-a t’il une histoire de disparition d’invisibilité j’aimerai éclaircir cette question peut tu m’aider s’il te plait 🙂
    Merci

  18. Si tu connais pas regarde la série de reportage de RMC découverte « Alien theory » regarde les, il faut pas mal de recule , beaucoup d’interrogation , beaucoup de détail ….. Bon faut pas tout prendre au pied a la lettre , mais beaucoup sont très pertinent ( il y a un peu plus de 10 reportage , en tant que Até , penchant un peu sur cette theory avant même la sortir de c reportage , je ne peux que penser que le début de l’humanité telle q’on la connais ne viens pas de la planète terre…. Franchement à ne surtout pas louper

  19. Une question , je sais elle et un peu bizarre , dans REC 2 , l’homme qui plonge sa main dans la  » baignoire  » , se fait tirer par Tristana on ne sait pas trop ou , on voit clairement sa main de Tristana sur cet homme en infrarouge , mais quand il y a la torche de la caméra qui s’allume , il y a ni Tristana ni l’homme ou et donc passé Tristana , car on la voie juste de vision infrarouge , et non a la lumière alors ou et donc passé Tristana ????? Et aussi quand Angéla tue Tristana , la scène et encore filmé en infrarouge et quand la lampe torche se rallume et on filme un long moment la scène ou Angéla tue les agents , le prêtre … Et cette scène et filmé en vision normale , or on aurait du voir sur la vidéo le cadavre de Tristana ou une coulé de sang … Car on sait qu’elle sait pris un tirs de fusil a pompe , normalement elle et morte ….

    • Alors je comprends bien le questionnement et l’ambiguïté. Je vais donc tenter d’y répondre au mieux.

      Dans REC 2 tu remarqueras que ce grand bac plein d’eau dans lequel se cache Tristana quand elle y précipite le Chef n’est visible que dans le noir. D’ailleurs quand Rosso rallume la torche sur sa caméra, tu pourras te rendre compte que la configuration de la pièce est totalement différente. L’appartement n’est pas le même dans le noir et à la lumière pour une raison simple et surtout surnaturelle.
      Dans le premier film REC, quand Angela passe la bande du magnétophone d’Albelda, le prêtre confie qu’il doit pratiquer un rituel dangereux, qu’il ne sait pas s’il y arrivera mais qu’il le doit etc. En réalité ce rite consiste à sceller Tristana dans les ténèbres, dans le noir. Dès lors qu’il a réalisé ce rituel, Tristana n’existe plus dans notre monde visible, dans le monde lumineux, tout comme le virus.
      Lorsque Tristana attrape le Chef, elle l’emmène avec elle dans les ténèbres et, je pense, le noie. C’est pour cela qu’il doit rester au fond de la baignoire et qu’on ne le revoit pas après.
      Quand Angela tue Tristana, elle la tue dans les ténèbres, donc son corps reste dans les ténèbres. C’est pour ça que la scène finale, lorsque Angela se révèle méchante et tue tout le monde, elle le fait à la lumière du jour (puisqu’en tirant, elle ouvre une brèche laissant pénétrer la lumière du jour dans la pièce). Donc ils sont dans la lumière, et le corps de Tristana dans les ténèbres. De plus la scène finale entre Owen, Rosso et Angela ne se passe pas dans la même pièce que la scène où Angela tue Tristana.

      Donc si le vers, le Mal, passe de Tristana à Angela, ce n’est pas seulement pour sortir de l’immeuble, mais surtout pour sortir des ténèbres.

      Et pour répondre à une question que tu n’as pas posée mais qui du coup pourrait l’être : comment le virus scellé dans les ténèbres a-t-il pu passer dans la lumière (notre monde). Eh bien grâce au chien de Jenifer car les animaux, notamment les chiens et les chats, dans toutes les croyances ésotériques, satanistes, sorcellerie etc. sont des passerelles entre la lumière et les ténèbres…

      Voili, voilou… autre chose ? =)

      C’est très simple REC en fait =)

      • Oui t’a raison , c’est assez simple , mais il faut beaucoup de recul , car ça rend le film REC moins réel , car une enfant enfermé dans un grenier pendant des années , ça peut être possible , mais par ce coup des ténèbres et tout et tout c’est moins encré dans le réel … Et aussi les enfants qui sont dans la trappe du grenier , ils sont réel eux ??? Car on les voit a la lumière alors ….Et surtout un énorme merci pour tes réponses , et surtout pour ton site …

      • Beeen parler de « réel » pour un film avec des zombies c’est un peu particulier =)… Le film est fantastique, à la limite du surnaturel… presque de la science-fiction…

        Pour les enfants, honnêtement je ne sais pas… Normalement, ils ne sont pas scellés dans les ténèbres puisque comme tu le dis, on les voit dans la lumière. En revanche, avant le premier film, ils sont bloqués dans le plafond et le grenier de l’appartement d’Albelda, jusqu’à ce que Pablo ouvre la trappe dans le plafond dans le premier film. Comme on le voit dans le second film, il y a tout un réseau de conduit dans le plafond, là où ils trouvent l’échantillon de sang de Tristana. Ils étaient bloqués là, comme prisonnier depuis la mort d’Albelda (cf. REC Historias Inéditas), et c’est Pablo qui les libère quand il ouvre la trappe dans le premier film, c’est pour ça qu’ils se baladent dans l’appart dans le second film.

        En fait le réseau de conduit dans lequel se balade les enfants et où il y a l’échantillon de sang de Tristana trouve son entrée dans le grenier…

        Merci pour mon site et si t’as d’autres questions n’hésite pas !

  20. Ok ok …. Mais je veut dire que le film est filmé de forme faux-reportage , et il donne plus du réalisme que par exemple La Nuit Des Morts Vivants ou autre ….

  21. Ptite kestion, quand tu a dit qu’Albelda fait des rituel, comment a t’il fait pour la voir (et pour la trouver) pour les expériences, car elle et scellées dans le noir et je pense pas qu’a cette époque les caméra infrarouge existait pas, et meme elles serait hors de prix, et comment ramener la religion a la technoloqie?
    j’en sais rien, pour moi, que la lumière se soit cassé(par un enfant du grenier) et qu’on voit en infra rouge et un simple hasard, ils aurait bien pu utiliser une lampe de poche ou leur portable (en 2008 les portables était équipé de lampe torche), donc, si ils aurait enlever le mode infra-rouge, on aurait jamais su qu’elle existait et n’aurait pas pu les attaquer, donc en gros c’est un fantome, et le marteau aussi et scèlée dans le noir, sinon on aurait vu un marteau se balader tout seul 😉
    Et comment a t’elle fait pour baver si c’est un esprit (je comprend plus rien) et pour manger un rat?

    • Oui Albelda condamne Tristana à la nuit en la scellant dans le noir grâce à des rites religieux, païens ou sataniste peu importe… Et tu sais, cette époque n’est pas si reculée que ça… on parle de la fin des années 80, début année 90… les lunettes à vision nocturne existaient déjà… elles ont été utilisées par les américains pendant la guerre du Viêt-Nam entre 1955 et 1975… donc même si ce n’était qu’une technologie militaire à l’époque, je ne doute pas de la capacité du Vatican à se fournir ce genre de technologie. Après je ne comprends pas ce que tu veux dire par «ramener la religion à la technologie».
      Tristana n’est pas un fantôme. Quand Albelda la scelle dans le noir, il la plonge dans une espèce de monde parallèle, alternatif, qui se superpose à l’appartement, comme une réalité alternative mais visible uniquement dans le noir complet. Après le fait de la vision infrarouge permet au spectateur de voir ce qu’il s’y passe, mais même si elle n’était pas là et qu’Angela et Pablo étaient resté comme deux cons dans le noir total, Tristana les aurait trouvé et tué, mais dans le noir… On aurait juste rien vu à l’écran… Seul le noir peut la révéler… Eclairé les lieux avec une source lumineuse quelle qu’elle soit ne peut la révéler, que ce soit une torche, une lampe de poche ou même une bougie… c’est ce que comprend et explique Owen après avoir interrogé Tito et parlé avec Angela… Tristana ne peut pas être vue en pleine lumière, elle ne peut l’être que dans le noir le plus complet, dans les ténèbres… tout comme la porte au fond du couloir… tout comme le grand bac rempli d’eau dans lequel disparait le chef, ainsi que la plupart des objets dans cette pièce… le marteau en fait également parti.
      Rappelle-toi les propos de Losada dans REC 3 : « Les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, et qui ont abandonné leur demeure… le Seigneur les a enchaînés et les a plongés dans les ténèbres où ils subiront le châtiment éternel et dont ils ne ressortiront que le jour du Jugement dernier »…
      Et ceux d’Owen dans REC 2 : « les anges qui n’ont pas su garder leur dignité et ont abandonnés leur demeure céleste ont été enchainés par Dieu puis jeté dans l’obscurité des geôles éternelles pour attendre le jour du jugement dernier »…
      Donc, comme elle n’est pas un esprit mais juste enfermée dans les ténèbres, tout ce qui se trouve dans le noir le plus complet avec elle est à sa portée, comme un rat par exemple… ou le chef Fernandez…

      (Enfin, pour conclure mon point de vue dans mon histoire, qui je le rappelle ; n’est absolument pas légion… Pour ce qui est de la bave, je précise bien qu’elle bave de son côté de l’appartement (dans le noir donc) que ça coule sous la porte… et que Max, quand il se trouve également plongé dans le noir complet, après que la lumière de l’immeuble s’est éteinte, la lape avec sa langue puisqu’une certaine « légende » veut que les chiens et une vision très sensible à la pénombre…)

  22. coucou alors moi je kiffe le film REC qui est devenu mon film favoris ,pleins de mystère & de soupçonne etc ! j’en est appris bcp de chose grâce a toi,bravo 1000X et merci.. mon avis c’est que tristana meideros & l’atout principale du film donc dans le 2 il aurait pas du crever car sa aurait pimenter pour le 4 sont apparence donne du gout au film, sa serait bien de voir ds scène ce qu’il fait tristana comment il évolue petit a petit & de tout ses moment comment il fait passer dans l’appartement Barcelone avant et après comment il se passe quand il donne le mal véritable dans le corp de angela vidal ce qu’il fait .. & pour l’obscurité etc .. & avant même que pablo & vidal ce réfuge dans l’appartement on a vu a peut prêt une dizaine ou quinzaine de personne possède .. il sont passer ou dans le 2? puis y ‘avait d’autre mystère dans le tunnel ou il sont pris le seul antidote du sang de tristana bbah y’ avait plusieurs sortie d’issu mais vu que plusieurs enfants possède sont surgie il avait pas peut-être le temps,faudrais voir aussi une petite extra avant l’arriver des renforts ou il se sont cacher & qu’est-ce qu’il sais passer & pk les enfants sont tous dans le tunnel ou toit ? & tristana et il passe ou? vu qu’il y est d’autre porte & une ptit égout d’eau . vu que un de ces soldats c’est fait démonter par l’un des possèdes qui était cacher la dedans etc & voir comment il sont fait pour le sceller dans l’obscurité etc … faudrais une vidéo de caméra de toute ses scène pour qu’on se pose plus de question car lire & vos les scènes c’est nettement différent *-* ! je suis trop curieux & je me pose bcp de question

    • J’ai créé ce blog/site dans le but de partager cette passion avec d’autre, je suis content qu’il puisse servir à apprendre des choses et qu’il fonctionne. Merci.

      Pour être tout à fait honnête, je ne comprends pas tout ce que tu veux dire, mais je comprends l’idée et le principal. C’est sûr que les films posent beaucoup de question et qu’on aurait aimé voir des explications filmées plutôt qu’écrites ou dessinées. Rec à une mythologie foisonnante, bourrée d’idée et innovante, mais ça reste, malgré tout, des petits films. Les budgets sont trop limités pour faire des grosses productions (je parle surtout des 2 premiers). Les réalisateurs sont donc obligés de se concentrer sur l’essentiel et de choisir ce qu’ils veulent ou non aborder. Nous avons beaucoup de chance et devons nous estimer heureux que tout ce qui est mis de côté puisse être exploité sur d’autres support (livre, comics etc) parce que ce n’est pas le cas de toutes les petites franchises et Rec est une des rares à le faire. Les réalisateurs tienne énormément compte de l’avis des fans et de leur envie d’en savoir toujours plus et ça aussi c’est rare d’être autant pris en considération. Tous les à côté sont de véritables cadeaux qu’ils nous font et nous devons nous en réjouir. Parce que tout ce qu’ils produisent à côté coûte de l’argent et je ne suis pas certain que ce soit bien rentable…
      Rec 4 devrait apporter sont de réponses, au moins aux questions principales que nous nous posons. Il ne faut pas rêver, nous ne saurons pas ce qu’est devenu le couple de personnage âgée ou le gamin chinois… mais les réponses sur Tristana, le ver, etc. Ce ne sera peut-être pas mis directement en image, mais ça sera peut-être expliqué oralement… Et c’est déjà pas mal.

      Prenons ce que nous avons et ne soyons pas trop exigeant parce que nous avons déjà énormément de chance.

  23. hé pourquoi pour REC historias ineditas tout ces info sont pas en film .. car c’est beau d’avoir ces info mais on voudrais les voir sa serait plus épic puis est-ce qu’il y aura un film uniquement sur tristana meideros de l’âge de 11 ans jusqu’à qu’il meurs enfaite que on voie ces parcours quoi sa serait énorme épic un arc seulement sur tristana meideros en film sinn bah sa reste en mystère de vu :/

    • Justement ces histoires sont dans une comics puisqu’ils ne pouvaient pas les inclure dans les films, donc pour que l’on puisse quand même en profiter, ils en ont fait un comics… C’est sûr que ç’aurait était plus intéressant de les voir à l’écran mais bon…
      Pour l’histoire de Tristana elle aurait dû être l’introduction du film Rec 3 Genesis avant d’être abandonnée quand le film a dérivé sur l’histoire d’un mariage…

  24. Salut, je me pose une question a propos de Rec1 sur Tristana Medeiros, Tristana peut être vue seulement dans le noir, donc logique que Angela et Pablo ne la voit pas quand il y a de la lumière et que ils la voit seulement lorsque ils sont de le noir et que le mode infrarouge et activer. j’ai lu attentivement son histoire et comme cela a été dis, Tristana c’est échapper de la salle et se balade dans l’appartement depuis plusieurs années donc cela veut dire que Tristana était parmi eux voir a coter d’eux dans l’appartement avant que la lumière coupe, dans ce cas pourquoi Tristana n’a pas attaquer ? Et quand ils sont au fond de L’appartement quand Trisatana se balade devant eux quand ils sont en mode infrarouge cela veut dire que ils sont passer juste devant ou a coter d’elle pour aller au fond. Donc pourquoi ?
    On remarque que elle ne les voit pas dans le noir, donc peut être que elle ne voit pas en plein jour également, mais quand ils sont en pleine lumière, Angela et Pablo parle a voix haute et même Angela crie a certain moment, donc elle les aurait forcément entendu.
    merci de pouvoir m’éclairer sur ce moment 🙂 ( désolé si je suis pas très clair )

    • Tout va bien, je crois que j’ai compris ton questionnement.

      Comme tu l’as dit, Tristana a été emmurée dans l’obscurité, dans le noir, par Albelda, ce qui la coupe totalement du monde de la lumière dans lequel les protagonistes évoluent en temps normal. Et il n’y a que quand ils sont dans le noir complet qu’ils rejoignent Tristana dans les Ténèbres (la vision nocturne infrarouge n’étant qu’un « prétexte » pour permettre aux spectateurs de « voir » à l’écran ce qu’il se passe dans le noir..sinon ce ne serait que de la radio)

      Il faut vraiment imaginer et appréhender ces deux environnements comme deux mondes totalement différents, comme deux mondes parallèles qui ne peuvent pas interagir entre eux. L’appartement entier est une passerelle de la Lumière (métaphoriquement de Dieu, le bien) aux Ténèbres (l’Enfer, le Mal).
      Lorsqu’Angela et Pablo sont dans la lumière ils n’entendent et ne voient pas Tristana. Et cette dernière, à force de vivre dans le noir est aveugle. Elle ne peut que compter sur son flaire et son ouï pour localiser les assaillants… Et elle n’entend ni ne sent personne s’ils ne sont pas dans l’obscurité avec elle… Une fois qu’ils sont tous dans le noir, alors oui ils peuvent se rencontrer et interagir.
      Elle ne les attaques pas directement dans REC 1 dès qu’ils sont dans l’obscurité bien qu’ils soient dans le noir, parce qu’il faut scénaristiquement ménager le suspense, la peur et la surprise de la première confrontation avec le monstre Tristana…

      Après c’est sûr qu’il y a toujours une « chance » en passant d’un monde à l’autre de tomber nez à nez avec Tristana, mais ça n’arrive pas dans le film, ce serait trop facile. Mais ce serait possible…

      J’espère avoir répondu à ta question.

  25. SAGAREC, je te félicite pour tout ton travail (eh oui! tu as un fan de plus). J’aurais quelques questions précises. (désolé! je pense que c’est dur pour toi d’être autant apprécié car du coup, on te saoule)

    1) Tout d’abord, quand est ce que tu vas mettre à jour ton site niveau histoire, avec REC 4 apocalypse qui vient de sortir? je ne te cache pas que je suis impatient de lire la suite. A titre indicatif, je viens tout juste d’aller voir REC 4 au cinéma. Il y a quelques incohérences dont une grosse (pour moi perso) dont j’expliquerai après.

    2) la question que je me pose et tu en a un peu parlé dans ton site est la fameuse apparence de tristana à la fin de rec 1. Elle est très grande et toute maigre, au visage monstrueux alors qu’elle est censée être une petite fille au visage angélique. J’ai bien compris qu’elle était restée enfermée dans les ténèbres plusieurs années, ce qui explique le fait qu’elle vieillisse et n’est donc plus une enfant. Par contre, le mystère reste sur sa maigreur et apparence monstrueuse. La seule raison possible (pour moi) est qu’elle est restée tout ce temps sans à boire et à manger. Peux tu me donner ton avis?

    3) je me pose également la question sur les enfants contaminés(REC 1 et REC 2) . J’ai cru comprendre que Père Albelda les avaient éliminés après s’en être servi comme cobaye. Comment se fait il qu’ils soient encore vivants dans REC 2? Au pire, il ne devrait y’avoir que des cadavres?

    4) Concernant tristana (je n’ai pas eu malheureusement l’occasion de lire les comics etc…) , comment a t’elle été possédée concrètement? J’avoue ne pas avoir tout suivi l’histoire du crucifix qui lui est tombé sur la tête et le soi disant viol des prêtres. Peux tu m’éclairer davantage?

    5) Dans REC 1, si je comprend bien, le tout premier contaminé (mise à part tristana et les enfants cobayes) serait le chien Max. Il aurait reniflé la bave de tristana sur le pas de la porte « du grenier »
    lorsque l’obscurité était totale dans l’immeuble. est une supposition de ta part ou véritable information?

    6) suite à la question 5), comment a été contaminé la vieille femme dans REC 1? J’ai cru comprendre qu’elle vivait qu’avec des chats. Est ce que ce sont ses chats qui l’auraient contaminé après l’avoir été au préalable par max?

    7) Dans rec 3, comment a été contaminé le tout premier possédé qui transperce une sorte de vitrine? (c’est en même temps que l’oncle tombe sur les invités).

    8) concernant REC 4, l’incohérence dont je parlais tout à l’heure est la suivante. Comment Angela a pu transmettre le ver au mec du GIGN dans l’immeuble alors qu’elle le possède encore lorsqu’on la voit allongée sur le bateau?

    Voilà les quelques questions qui me trottent à l’esprit. Je te remercie d’avance pour tes réponses. et encore bravo pour tout ton travail.

    • Bonjour Thomas,

      Merci pour ton commentaire et l’intérêt que tu portes à mon travail. Ne t’en fais pas pour les questions. Il arrive souvent, c’est vrai, que l’on me pose les mêmes, mais je suis également conscient que lire près de 700 commentaires pour essayer de trouver une réponse est quelque chose d’impossible que je ne ferais même pas moi-même, donc je ne suis pas saoulé de question, t’inquiète. En plus j’adore qu’on me pose des questions précise et pointue sur la saga. C’est pourquoi je vais tenter de répondre au mieux à tes interrogations.

      1) Je mettrais la page [REC]4 à jours lorsque sortira le DVD de REC 4. Ce sera plus facile pour moi de faire un résumé complet et avec des spoilers. Ce sera également plus adéquat pour mieux l’analyser et en tirer des conclusions. La page de Tristana sera également mise à jour car ce nouveau film apporte de nouveaux faits sur son histoire… Faits qui peuvent apporter de nouvelles pistes pour mon histoire de Tristana que je vais commencer à romancer dans quelques temps. Concernant l’incohérence, j’ai une explication très simple, mais j’y reviendrais après également =).

      2) En fait, l’apparence de Tristana est tributaire des traitements subis pendant sa captivité. Le virus, d’abord, qui ne lui a pas fait que du bien, les expériences d’Albelda et bien sûr, comme tu le dis, la quasi-privation de nourriture et d’eau (même si elle se nourrissait de quelques rats) est la causalité de sa maigreur. La difformité de son visage est due à la souffrance et au mal enduré pendant toutes ces années et à une croissance qui n’a pas été des plus idéale… Cela va de soi.

      3) La question des enfants contaminés est très délicate d’autant que ces personnages ont totalement été retirés de l’intrigue de REC 1, à l’exception de la scène où Pablo utilise sa caméra pour filmer le grenier de l’appartement d’Albelda. La scène coupée est des plus énigmatiques en revanche car elle montre les sujets morts, entassés dans une petite pièce… Etant donné qu’elle a été retirée du montage final, il ne faut pas la prendre en considération… Donc, comme nous le montre la seule scène du film où l’un d’entre eux impliqué, ils sont vivants dans REC 1, donc dans REC 2. Souviens-toi dans REC, il arrive que des infectés soient laissés pour morts pour finalement être à nouveau sur pieds et attaquer une fois de plus quelques scènes plus tard. Je pense notamment à la femme japonaise dont Manu brise le cou la laissant pour morte et qui reviens attaquer quelques temps plus tard… Ou encore Mme Izquierdo qui malgré plusieurs balles dans le corps et la tête se releva, elle aussi. Albelda a pu croire tuer les enfants puis ils sont revenus à leur tour. C’est sûr que c’est une chose qu’il faudrait éclairer, en tout cas, c’est tout à fait plausible.
      Il ne faut pas oublier une chose aussi qui est étrange… C’est que Tristana est emmurée dans le ténèbres et ne peut être révélée que dans le noir complet… ce qui n’est pas le cas des enfants car lorsqu’ils attaquent, ils sont toujours éclairé par des torches, que ce soit la caméra de Pablo ou les GEOS. Ils ne sont donc pas murés dans les ténèbres, ce qui veut dire qu’Albelsa a du les tuer dans la précipitation sans prendre le temps d’accomplir le rituel. Donc certainement juste avant que Tristana ne s’échappe, ne l’attaquer et qu’il se réfugie dans le grenier où les GEOS et Owen le retrouvent dans REC 2.

      4) Concrètement, de ce que nous révèle la petite histoire sur elle dans REC Historias Ineditas. Des prêtres s’attaquent à elle, la maitrise et la viole. Pendant cela, le lit tape contre le mur au-dessus duquel est accroché un gros crucifix qui finit par se détacher et dont l’angle d’une des branches frappe Tristana sur le front la tuant presque instantanément. Le lendemain, alors qu’elle est morte et qu’un autre prêtre lui donne la communion, elle rouvre les yeux et revient « du royaume des morts » possédée. C’est tout… Alors a-t-elle choppé le gros ver avant, au contact du père Lujan comme le dis je ne sais plus quelle coupure de presse dans l’appartement d’Albelda (un prêtre qui dit avoir été enlevé par des extra-terrestres) ou alors ce ver est-il la matérialisation physique du mal qui a rongé Tristana toutes ces années (comme je préfère le penser)… On ne sait pas. C’est une des questions auxquels aucun film de la saga ne répond… malheureusement.

      5) Là encore, la contamination de Max reste un mystère. Il y a plusieurs hypothèses mais rien d’officiel. Le coup de la bave est une invention personnelle. Je sais que d’autres personnes parlent de rats qui auraient été infectés directement dans l’appartement par les enfants ou par Tristana directement et qui ensuite aurait pu sortir par les aérations et contaminer Max, Mme Izquierdo etc. Moi j’aime bien ce que je développe dans mon histoire, mais en aucun cas je ne veux l’imposer… c’est ma théorie… aussi peu crédible soit-elle. Après chacun en fait ce qu’il veut…

      6) Mme Izquierdo a été contaminée par Max. Elle aime bien les animaux… une léchouille et hop !
      7) Dans REC 3, il transperce un drapé qui sert de décor pour la lumière pendant la réception. C’est en fait un des serveurs, Contaminé par effet boule de neige. Lorsqu’il est à l’extérieur, Victor contamine les flics et mecs de la sécurité sanitaire… Ensuite il rentre et va se percher sur le balcon… les autres infectés contaminent à leur tour infecte des serveurs et ainsi de suite. Tout ça se passe hors caméra mais semble assez logique…

      8) Pour REC 4, il n’y a pas d’incohérence puisque cette scène dans laquelle Angela se caresse le ventre n’est autre qu’un rêve/cauchemar. D’ailleurs; quand elle rouvre les yeux, son t-shirt n’est pas relevé sur son ventre. J’ai un peu tilté aussi sur le moment, mais j’ai vite compris l’idée. C’est une scène qui entretient volontairement l’ambiguïté pour ne pas révéler qu’il y a en fait un nouveau porteur.

      J’espère avoir répondu au mieux à tes questions.

  26. Bonjour « SAGAREC »

    Merci pour tes réponses, qui sont très précises (comme d’hab).

    Je voulais juste discuter sur un point particulier: MAX!!

    J’ai bien compris que sa contamination relève d’un très grand mystère. Je pense même que ce mystère laissé par balaguero et plaza est plus que volontaire. Ils ne doivent pas fermer l’dée de faire un REC 0.

    Par contre, ta théorie sur « la bave », bien que crédible, me laisse assez perplexe. Je voudrais t’expliquer pourquoi. Dans REC 1, il est dit que jennifer et ses parents habitaient au 2e étage. L’appartement du père albelda est au 5e. Il semble assez difficile d’imaginer un chien qui monte de 3 étages juste pour se promener. Je pense que sa famille avait l’habitude de le sortir en laisse au moins dans l’enceinte de l’immeuble. Surtout qu’apparemment, c’était un berger allemand. Ils ne l’aurait pas non plus le laisser se promener comme ça dans tout le batiment. Donc il n’aurait pas eu accès à ce fameux 5e étage. Surtout que medeiros est scellée dans la nuit, Max ne pouvait donc peut pas la sentir. (quoi que? , les chiens ont un 6e sens).

    Autant que l’inverse aurait été tout autre. Si MAX était au 5e, il aurait très bien pu renifler la bave de l’appartement du 2e étage car il est obligé de passer par là, ne serait ce que pour sortir.

    De plus, dans ton hypothèse, pour quelle raison tristana aurait bavé? La bave serait arrivée juste devant la porte d’entrée de l’appartement?

    Je pense finalement aussi que l’infection de max pourrait s’expliquer par les rats. En plus, on voit les tunnels de canalisation dans REC 2, des égouts, ce qui peut axer encore davantage cette hypothèse!!

    Imagine: Un simple rat a moitié mangé par tristana et qui du coup se réanime, et s’échappe……des ténèbres!! mdr

    juste à titre indicatif, dans le jeu video « resident evil 2 », le virus G s’est propagé dans la ville à cause des rats. (cela ne serait pas une première)

    J’ai cru comprendre que tu préparais un roman sur medeiros et sur la contamination. Mon intervention n’a donc pour but que de rendre cette discussion la plus constructive possible.

    • Discutons de Max alors =)

      Mais avant tout sache que Balaguero et Plaza ne sont pas fermés à l’idée de faire un nouveau REC et non un REC 0… ça pourrait tout aussi bien être une REC 5… Ce n’est qu’un détail mais ça peut avoir son importance.

      Concernant Max, il est certain que cela reste un mystère et les réalisateurs ne savent certainement pas eux-mêmes comment il a été contaminé… et j’irais même plus loin en disant qu’ils s’en tapent certainement. Il est infecté, c’est un fait et c’est tout. S’il faut tout justifier, alors on fait un film de 40 heures et chiant au possible =)

      Pour ce qui est de Max, par rapport à l’immeuble, ses vadrouilles etc. je suis tout à fait d’accord avec toi, mais un élément te manque. En effet, dans [REC] Historias Ineditas, il est subodoré que Max vadrouille justement dans tout l’immeuble, avec une grande liberté, et qu’il est très apprécié par les habitants – à part peut-être César – un peu plus retissant. Un peu comme une sorte de mascotte. J’ai donc imaginé cette contamination canine par rapport à plusieurs points. Avant toute chose, j’ai décidé d’opter pour le chien plutôt que le rat car le symbole du chien est très important dans beaucoup de mythologie. Il n’y a pas une seule mythologie qui n’ait pas associé le chien, Anubis, T’ien-K’uan, Cerbère, Xoloti, Garm etc., à la mort et aux Enfers, au Monde d’en-dessous, aux empires invisibles qui régissent les divinités chtoniennes ou séléniques. Le chien est le plus souvent associé au royaume des morts (Egypte, Germanie etc.). Il est le guide de l’homme dans les ténèbres de la mort, après avoir été son compagnon dans le jour de la vie. (Pour plus de détails, je te renvoi au symbolisme du chien, sinon j’y suis encore demain). Il me paraissait donc impossible de ne pas utiliser ce symbole dans mon histoire. Il y avait la possibilité des rats pour contaminer le chien. Mais je ne vois pas comment cela aurait pu se passer… Un rat s’échappe du grenier, mort le chien et se barre… ça me parait peu crédible… d’autant que, toujours dans REC Historias Ineditas, dans l’histoire de Max chez le vétérinaire, il n’est fait référence à aucune trace de morsure et a donc été en théorie victime d’une contamination indirecte (comme Mari-Carmen) par le sang ou la salive… Il aurait donc pu bouffer une rat… mais je ne vois mal un chien courser un rat pour le manger… un chat oui, un chien bof…
      Ensuite, comme tu le dis dans tes parenthèses, je joue sur ce 6ème sens. Je vais te résumer rapidement le déroulé des choses… Max est donc la mascotte de l’immeuble, un jeune berger allemand très gentil, qui a pour habitude de se balader tranquillement dans l’immeuble, de se faire caresser par les habitants, promené sans laisse etc. A la fin de mon histoire, Javier sort le chien sans laisse, se fait alpaguer par Guillem pour discuter syndic, Max en profite pour monter dans les étages, comme il en a un peu l’habitude parce que son 6ème sens et son flaire lui font sentir qu’il y a quelque chose dans le « grenier »… Quelque chose qu’il entend, il monde gratte à la porte en gémissant. Tristana, elle, l’entend (Max, chien, symbolique, passage entre les deux mondes), se dirige vers la porte (Tristana vit dans le noir depuis des années, donc aveugle, donc sens hyper-développé de l’ouï et du flaire), sent le chien, pense « miam-miam du manger », se met à genoux vers la porte pour renifler et trouver la proie, mais la porte la bloque, Max lui met l’eau à la bouche, elle bave… pas une flaque de trois litres non plus, mais un peu quand même, la bave finit par couler le long de la porte, sur le sol puis sous la porte… Max se retrouve plongé dans le noir lorsque la minuterie de l’escalier s’éteint… il renifle la salive, donne un petit coup de langue sur le sol… Javier l’appelle, le chien ne sourcille pas, Tristana frustrée pousse un cri (seul Max l’entend… Ténèbres tout ça) Max est effrayé et rejoint son maître en courant, mais le mal est déjà fait, il est contaminé. Lorsqu’il retrouve Javier, il fait une léchouille au visage (la bouche tant qu’à faire) de Jennifer et pouf, la voilà contaminée à son tour…
      Après, je ne le raconterai pas dans mon histoire mais alors que le chien est mal, Madame Izquierdo, une brave et gentille grand-mère qui aime les animaux, le caresse pour le réconforter et il se retourne et la mord. Comme ce n’est que superficiel, elle n’en fait pas tout un foin, mais Javier et Mari-Carmen, choqués et gênés par le comportement de leur chien décident de l’amener chez le véto. Histoire de dire…

      Après je ne suis pas contre les rats… dans le sens où j’ai également pensé cette possibilité… Les rats s’échappent du grenier par les tunnels, un des chats de madame Izquierdo chasse et bouffe le rat, se fait contaminer, puis rencontre fortuitement Max, l’attaque, le contamine etc. Max infecte donc Jennifer et le chat infecte Mme Izquierdo… Mais cette idée me séduit moins, je préfère de loin la première. Et puis si d’autres animaux que Max avaient été infectés, pourquoi n’auraient-ils pas attaqués d’autres habitants, comme les singes dans REC 4 qui, une fois libérés, attaquent tout ce qui bouge ?… Cette hypothèse me gêne dans le sens où dans REC 1 et 2, jamais on ne voit de rats… Jamais il n’y ait fait allusion, rien. Il n’y a que dans REC Historias Ineditas qu’on voit Tristana en manger vite fait… et c’est tout… Le rat est trop bateau comme vecteur d’une maladie, c’est trop facile et vu et revu… (c’est pas le virus T dans RE ?!)

      Et oui je prépare une roman sur Tristana qui s’appelle très originalement « Tristana » avec REC 0 en tout petit au-dessus et dont le point dans le logo [•REC] est aussi le point du i de Tristana.
      Le livre commence le jour des vacances de Pâques à l’école/orphelinat San Cristo, lorsque les enfants retournent dans leur famille alors que restent les orphelins. Ils sont quatre, dont Tristana, seule fille. Je développe également toute l’enfance de Tristana que j’ai totalement inventée. J’ajoute également des personnages pour étoffer un peu l’histoire. Je romance son viol, sa mort, son retour possédée, Albelda qui vient et la ramène à Barcelone, ses expériences, les enfants cobayes, la découverte du virus, les tentatives d’antidote, les choses qui tournent mal, la fin des recherches et la destructions de toutes les preuves, Tristana qui s’échappe, la mort d’Albelda, la contamination de Max. Il y a de nombreuses incohérences entre les films et les comics/livres etc. que j’arrive à faire tourner à mon avantage pour remettre l’histoire sur pied et lui apporter un peu plus de complexité.
      Je fais également intervenir et justifie la présence dans les autres films de personnages comme Owem, Losada et le Dr. Ricarte. Il y a même un caméo d’Angela.

      Cependant, [REC]4 me pose un gros problème pour mon histoire car il parle du ver comme une entité propre et justifie donc le fait développé dans une coupure de presse du grenier que le ver est en fait d’origine extraterrestre et que Tristana le reçoit de par un prêtre, le père Lujan, qui dit avoir été enlevé par des extraterrestres. J’ai réussis à faire en sorte de retourner/détourner cette coupure de presse, qui me parait ridicule, à mon avantage en impliquant le Vatican dans une sorte d’opération de décrédibilisassions des prêtres enquêteurs envoyés au Portugal puis « bannis » du Vatican suite à cette histoire. Mais je ne veux pas trop rentrer dans les détails ici pour le moment, vous me lirez pour ça.
      Bref, donc, par rapport aux faits de [REC]4 je ne sais pas si je reprends l’histoire de l’extraterrestre ou si je reste sur mon idée de base, c’est-à-dire que le ver et la matérialisation physique du Mal qui ronge Tristana depuis des années… Puisque, dans mon histoire, lors de ce viol, les prêtres « féconde » Tristana (un peu précoce certes mais bon, certaines jeune fille sont en capacité d’avoir des enfants dès 9 ans donc pourquoi pas 11) et c’est la dénégation génétique de cette embryon – mort avec elle, mais toujours présent dans son corps – par le Mal qui donne ce ver. C’est un peu compliqué mais ça se tient.
      Et c’est aussi ce qui justifie également le prologue de mon histoire. Prologue qui reprend la fin de REC 2 depuis le moment où le chef est embarqué dans cette sorte de baignoire dans les Ténèbres jusqu’à la mort de Tristana. Sauf que je réécris cette séquence entièrement vécu du point de vue de Tristana… J’explique ainsi son profond attachement pour son ver, le fait qu’elle attaque Angela avant de mourir pour, en réalité reprendre son « bébé » qu’Angela lui a « volé » en expliquant bien que le ver à une volonté propre et qu’Angela n’a rien « volé »… enfin bref… c’est complexe.. Mais à mon sens ça se tient et donne un peu plus de substance et de complexité au personnage de Tristana qui n’est alors plus véritablement un monstre mais un personnage pour qui on peut arriver à avoir de la compassion et de la tendresse.
      Je n’oublie aucun détail, pas même la cicatrice que la poitrine de Tristana qui est expliquée dans mon histoire.
      Et pour finir, je conclue sur un épilogue dans lequel on suit l’évolution physique de Tristana à travers le temps jusqu’à ce que l’on connait d’elle, un peu à la façon de « Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi » avec le prologue de la transformation de Sméagol en Gollum… qui se conclut par la séquence de Max, contaminé. Et la boucle est bouclée.

  27. OK!! merci pour toutes ces précisions. Argumenter en ce sens, ton histoire concernant MAX tient le route.

    Concernant ton histoire que tu souhaites développer, ne te laisse peut être pas trop perturber par REC 4. Effectivement, le ver est décrit comme une entité propre. Mais n’oublie pas que la personne du film qui parle de ce ver n’est que le docteur RICARTE. C’est avant tout et surtout un scientifique. Même si les scientifiques et le vatican peuvent être des « partenaires de travail », ils ont surtout des convictions différentes. Un scientifique ne reconnaîtra jamais véritablement « le mal ». Il verra forcément une autre hypothèse plus « rationnelle ». c’est d’ailleurs perso, un reproche que je fais de rec 4. j’aurai apprécié que soit rapproché davantage le côté religieux, étant donné qu’il s’agit de possédés et non de zombies.

    Pour en revenir à ton histoire, rec 4 ne démontre pas non plus la présence de près ou de loin d’extra terrestres. Je pense personnellement que REC 4 ne t’empêche pas d’avoir une marge de manœuvre assez large quant à l’origine du ver (et donc de tout le bordel qui en suit). D’ailleurs, suite à un de tes anciens commentaires, une personne est capable de créer elle même une tumeur en cumulant un max d’anxiété. De même qu’une femme peut créer de véritables symptômes de grossesse uniquement avec la volonté d’être enceinte. Dans ce contexte, pourquoi une personne à la limite de la frontière de la mort ne pourrait pas créer en elle même un parasite du mal en cumulant de la même manière de la haine et rancœur?

    Comme tu disais, attend tranquillement la sortie de REC 4 en DVD afin de mieux le décortiquer (avec des bonus en supplément). Tout vient à point à qui sait attendre!!

    J’ai hâte de lire ton histoire en attendant.

    PS: pour le jeu vidéo resident evil 2, c’est bien le virus G. Mais je pense que les auteurs l’ont regretté car le virus T (présent dans resident evil 1) sera repris dans le jeu resident evil 3, resident evil code veronica (virus T Veronica) et dans tous les films qui s’ensuivent.

    • Ben à vrai dire, REC4 ne me perturbe pas vraiment si ce n’est qu’il suit vraiment les coupures de journaux présentent dans le grenier d’Albelda et que la seule explication plausible semble donc être que le virus est d’origine extraterrestre… Seulement cette idée ne me plait pas du tout… donc je préfère la contourner et l’utiliser à mon avantage en jouant la carte d’une grosse conspiration du Vatican. Je dois juste intégrer Ricarte comme faisant parti de la grande conspiration, car Rec4 nous apprend que c’est lui qui a « soigné » Tristana lorsqu’elle est arrivée à l’hôpital de campagne au Portugal. Je sais comment détourner cette histoire et je sais quel rôle lui faire tenir… Je vais intégrer le docteur Ricarte comme membre du Vatican infiltré, sous couverture, dans l’hôpital de campagne puis sur la bateau de Rec4… il sera juste plus jeune dans mon histoire =) (comme tu l’a dit, il peut être scientifique bossant pour le Vatican sans forcément être religieux, il travaille pour qui le paie). Je vais le lier au petit groupe Albelda, Losada, Owen et Lujan qui viennent récupérer Tristana au Portugal à San Cristo.
      Je peux jouer, comme tu le dis, entre cette rationalité scientifique et le côté plus mystique religieux dans des tensions entre Ricarte et Albelda par exemple, ou même Losada sur ce qu’il faut faire de Tristana. Quand dans Rec4 il parle de « suivre le plan », il ne précise jamais de quel plan il s’agit, il peut très bien s’agir d’un plan du gouvernement comme du Vatican et si Ricarte est infiltré sous couverture sur le bateau, alors il n’a aucun intérêt à révéler qui il est réellement et donc le tour et joué pour moi et la conspiration bien mise en place jusque dans Rec4. Et comme ça, libéré des pro-Vatican comme Losada, Owen ou encore Albelda, Ricarte peut librement exposer son point de vu comme il le fait dans Rec4 sans qu’il soit pour autant légion.
      Je vais rester sur mon idée, le fait que le ver soit une matérialisation de tout le mal qui abrite Tristana. Je VEUX rester dans le côté mystique religieux et ne pas dériver du côté entité alien qui est pour moi très très foireux…

      Tu devrais apprécier mon « Tristana » qui sera « à fond » dans la religion et surtout et j’y tiens, répondra à toutes les questions laissées en suspens par la tétralogie (comme par exemple pourquoi le couloir tapissé de clou dans les scènes coupées)… Je ne peux pas en faire la liste comme ça, ce serait trop long et j’en oublierai certainement, mais si tu as des questions en suspens qui te tiennent à cœur… dis-moi et je te dirais si j’y répond dans mon histoire.

      Je pense que je vais également inventer un truc du genre… Le ver ne peut pas survivre longtemps dans l’eau (se noyer ?), ne supporte pas l’eau salée (un peu comme les escargots) histoire que la fin ouverte de Rec4 n’en soit pas une et justifier également un peu cette fin foireuse… Je n’y ai pas encore vraiment réfléchi…

      Je vais déjà reprendre la rédaction du début de mon histoire, à l’école San Cristo, lorsque Tristana est encore « humaine » parce que je ne l’ai pas dit pour garder un peu de secret… mais j’ai complexifié un peu son enfance en ajoutant d’autres éléments/personnages qui gravitent autour d’elle, en donnant un peu plus d’épaisseur au simple personnage de petite fille. Je ne veux pas que Tristana soit vue comme un simple monstre… Je veux qu’après avoir lu mon histoire, on l’aime malgré ce qu’elle est devenue… Qu’on ait de la compassion pour elle, pourquoi pas même de l’attachement… Elle n’est qu’une victime… Mon histoire ne sera pas vraiment de l’horreur pure comme les deux premiers films… Je ne sais pas si tu connais le cinéma espagnol, mais j’envisage mon histoire, ou en tout cas je voudrais lui donner l’ambiance de film comme L’Orphelinat, Les enfants d’Abraham, Insensible… Un film fantastique, poétique, dérangeant avec un peu d’horreur quand même mais plus psychologique que gore (même s’il y en aura un petit peu). Je veux faire un livre pour les vrais fans, même si je suis conscient qu’il ne pourra pas contenter tout le monde, notamment ceux qui défendent la thèse de l’origine extraterrestre.

  28. salut je commence juste a lire ton blog donc je viens juste de finir sur la page tristina…pour moi rec 4 ne sert a rien d’ailleur le found fountage a carrement disparu l’ambiance est a des années lumiere du premier rec, un episode baclé histoire de faire une fin d’ailleurs les deux realisateurs ne bossaient plus ensemble depuis le 3 chacun faisant son film propre,et au lieu de nous donner des reponses comme sur lequel j’avais tant débattu sur le forum de allociné a l’epoque de la sorti de rec 1.j’avais mm fais un plan de l’immeuble et de l’appart du haut en essayant de trouver ou mettre ce fameux couloir au clous bref j’etais un gros forcené a l’epoque looool juste pour te dire que pour moi max a ete contaminé par les moustiques ainsi que les chats de la mamie de rec 1 qui aurait pu griffer la mamie ou alors celle la serait directement fait piquer par les moustiques,il est mm possible que chat ou chien contaminé par les moustique se contaminent entre eux et le reste suit les chats contamine la vieille le chien jennifer,sur le magneto le pretre en parle dans rec2 je cite » mais les piqures d’insectes me preopcupe, je crois que ce sont des moutisques »et c’est pour moi carrement plus logique que la bave qui coule sous la porte enfin pour moi ca se tient vu que c’est evoquer on ne nous aurait pas glisser cette info dans le magneto sans coincidences sur le film. un dernier truc au point de vu des reflets dans rec 4 on en voit aucun ou alors j’ai zappé, mais ni de angela ni du mec qui l’accompagne qui lui a le vers en lui.voila

  29. wolverine: je me permets d’intervenir car ta théorie avec la contamination de Max m’interresse. je ne me rappelle pas que le prêtre parlait des moustiques dans rec 2. Je réécouterai à l’occasion. Les moustiques contaminent Max et les chats de la mamie. On peut donc présumer que les moustiques ont été contaminés en piquant tristana medeiros dans le noir, puisque celle ci a été emprisonné dans l’obscurité par abelda. Ce qui est logique car les moustiques sont les plus agressifs dans le noir. Donc en résumé, tristana contamine les moustiques qui contaminent max, les chats etc… Ouais pas mal!!

  30. Salut sagarec!

    Est ce que tu vas mettre à jour ton site avec les éléments de REC 4 APOCALYPSE? ……même si malheureusement ça va être difficile étant donné le peu d’éléments complémentaires qu’apporte la film?

    PS: as tu commencé à rédiger ton livre sur la vie e tristana medeiros?

  31. Salut tout le monde! Salut Sagarec. J’aurais à mon tour quelques questions 🙂
    – REC 1/2 Comment se fait-il qu’Angela dise qu’elle a vu Tristana, alors qu’Angela était dans le noir total et qu’à aucun moment elle ne tient la caméra de Pablo ni celle de Rosso? Est-ce une erreur de tournage?
    – REC 2: Owen dit que personne ne sortira de l’immeuble sans son ordre, vu que ça fonctionne par reconnaissance vocale. N’était-ce pas un procédé dangereux? Et si Owen se faisait tuer pendant la mission? Et puis, Tristana n’avait plus le ver (donc le Mal) vu qu’elle l’a transmis à Angela; donc pourquoi Tristana attaque encore Angela et les autres puisqu’elle n’est plus porteuse du mal?

    Merci d’avance pour ces petits éclaircissements ^^.

  32. Bonjour à tous! J’ai lu tous les commentaires jusqu’ici, et j’ai encore quelques interrogations à propos de Tristana, y a-t-il encore quelqu’un?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s