03 – [REC]3 Genesis

Rec-3-Genesis-Affiche-France

Titre : [REC]3 Genesis (International)
[REC]3 El Comienzo (Mexique)
[REC]3 El Origen (Pérou)
Date de sortie : 04 avril 2012 (France) / 30 mars 2012 (Espagne)
Durée : 1h20min
Réalisé par : Paco Plaza
Scénario : Luis A. Berdejo, Paco Plaza et David Gallart
Produit par : Julio Fernández
Producteurs délégués : Julio Fernández, Carlos Fernández, Alberto Marin.
Avec : Leticia Dolera, Javier Botet, Diego Martín, Mireia Ros, Ismael Martínez, Carla Nieto, Àlex Monner, Ana Isabel Velásquez, Blai Llopis, Claire Baschet, Itziar Castro, Emilio Mencheta, Xavier Ruano, Manuela Velasco.

Les chiffres:
Budget : 5 000 000 € (environ)
Box office mondial : 7 326 958
Box office Espagne : 2 250 760 €
Box Office France : 2 256 449 €
Dates de tournage : du 4 avril 2011 au 20 mai 2011
Dates de production : de février 2011 à juillet 2011

Résume du film (attention ce résumé contient des nombreux spoilers et dévoilent toutes l’intrigue du film) :

Le film commence par le menu du DVD de mariage de Koldo et Clara. La personne qui le manipule clique sur « photo ». Se déroule alors un diaporama de photographies des deux amoureux, depuis leur plus tendre enfance, jusqu’à leur adolescence et leur rencontre.
Une fois le diaporama terminé, une caméra se met en marche, filmant le parvis d’une église sur lequel se trouvent des dizaines de personnes, toutes très bien habillées, en train de discuter entre elles. Le caméraman appelle alors Koldo qui, content de le voir, lui donne l’accolade et lui montre à quel point il est beau dans son costume à queue de pie. Son attention est alors attirée par un homme qui l’interpelle derrière lui. C’est Rafa, son ami de toujours. Ils se serrent dans leurs bras, et Koldo lui présente alors Adrian – le cameraman – que Rafa se souvient avoir connu lorsqu’il était enfant. Adrian le prévient alors que s’il filme une fille canon qu’il l’appelle. Il en profite d’ailleurs pour demander au futur marié si Nathalie est présente. Koldo le chambre un peu et lui dit qu’elle est déjà arrivé, Adrian leur demande qui est Nathalie et Rafa lui répond, en français dans le texte, « Allons enfant de la patrie ».

On retrouve le jeune caméraman un peu plus loin. Il filme les invités et s’arrête sur un homme, plutôt fort, en train d’installer une caméra professionnel sur un pied mobile. S’en suit entre eux une discussion technique sur leur matériel, jusqu’à ce que le professionnel lui propose de tout filmer auprès de la famille car, comme il en fait partie ce sera plus facile, et lui, filmera avec un peu plus de distance. Ils se présentent enfin, l’homme se nomme Atun.

La caméra s’éteint. Se met alors en marche une autre caméra. Elle filme de beaux bouquets de fleurs. Une femme somme alors Tita – la jeune ‘camerawoman’ – de mettre sa veste pour le départ. La petite se retourne devant un miroir, se fait coucou tout en se filmant, suit sa mère, et elles rejoignent son père. Ils se demandent alors où ‘elle’ est sachant qu’elle n’est pas à l’étage. La maman demande à la petite de trouver sa sœur et d’éteindre la caméra. Tita se rend alors dans la cuisine en appelant Clara. Sa sœur est bien là, elle boit un verre d’eau l’air préoccupé.  Elle demande alors à Tita d’éteindre sa caméra car elle a quelque chose à lui dire. Ce qui fait la petite.

On retrouve Adrian devant l’église, il parle et se dirige vers celui qu’il appelle « Pepe Victor », en pleine discussion avec Koldo, ou plutôt en train de lui faire les sempiternelles blagues de mariage du genre « si  tu te dégonfle, je te la pique ». Ils rigolent ensembles et alors que Koldo retourne auprès d’autres convives, et que Victor est appelé plus loin par sa femme, il lui fait une sorte de salut militaire tout en rigolant. Adrian le questionne alors sur un pansement, légèrement ensanglanté, qu’il a la main. Victor le prie alors de ne rien dire à sa tante et lui explique qu’un chien l’a mordu alors qu’il le pensait endormi à la clinique où il travaille, tout en lui montrant sa plaie. Koldo s’inquiète à la vue de la blessure, mais Victor le rassure tout en plaisantant. Sa femme arrive derrière eux et le prend par le bras pour le trainer dans l’église. Mais avant de la suivre, contraint et forcé, Victor dit à Koldo qu’il a un petit cadeau pour lui (et sa future femme) et qu’il lui donnera après.

On retrouve Tita qui se filme dans la voiture, ou plutôt la limousine, qui la mène, elle, sa sœur et leurs parents, à l’église. Elle filme sa grande sœur, enchantée, son bouquet dans les mains et leur père, au téléphone, rassure son contact qui les attend à l’église.

Sur le parvis, une femme, téléphone à la main, prévient alors tout le monde qu’elle arrive et les presse pour qu’ils entrent s’installer à l’intérieur. A contre sens de tous se trouve Rafa, interpellé par quatre mecs – des amis – endimanchés, mais clope au bec et bière à la main, qui se hâtes de finir leurs cigarettes et leurs canettes, tout en le saluant.

On les retrouve dans l’église en train de faire des blagues dans le dos de l’oncle Victor, sous les yeux exaspérés, mais amusés, d’autres invités. Puis Clara, souriante, heureuse, au bras de son père, remonte l’allée centrale de l’église jusqu’à Koldo. Le prêtre commence alors son office. Koldo et Clara s’échange ensuite leurs consentements tout en se passant les alliances au doigt. Enfin ils s’embrassent. Ils sont unis par les liens sacrés du mariage. Un des amis de Koldo se lève, guitare autour du coup, et entonne une chanson.
On retrouve ensuite les mariés sortant de l’église sous une pluie de riz et d’applaudissements, heureux, souriants, remerciant les gens présents, prenant des photos avec les amis, les témoins, les demoiselles d’honneurs. Mais aussi avec le grand père de Koldo, dont le sonotone ne fonctionne pas très bien et qui ne comprend pas tout de ce qui se dit autour de lui. Et enfin la tante Amparin et son l’oncle Victor, dont Adrian filme une nouvelle fois la blessure.
Un homme intervient pour signifier à tout le monde que les bus destinés à les emmener sur le lieu de la réception se trouvent derrière l’église et les prie de bien vouloir s’y rendre.

On retrouve Adrian sur le fameux lieu de la réception s’étonnant du monde présent. Il capture également l’arrivée de la mariée et de sa mère, accompagné de petits commentaires propres à l’adolescent qu’il est. Il filme également tout une entrevu avec le grand-père qui, à cause de son sonotone défectueux, ne comprend rien de ce qu’on lui dit. Il retrouve un peu plus tard Atun, face à lui de l’autre côté de la cours puis réalise une rapide interview de ce dernier qui lui parle de sa manière de filmer, de ses partis-pris. Dans la foulée, il réalise un rapide plan de son oncle Victor, seul, regard hagard, les yeux perdus dans le vague, pansement ensanglanté sur la main. La caméra se coupe.

Elle ne se rallume que bien plus tard, à la nuit tombée. Adrian filme Koldo et Clara qui en ont profité pour se retrouver un peu seuls et passer quelques minutes ensemble. Mais au moment où Clara semble vouloir lui confier quelque chose d’important, la musique se met en marche et Koldo l’entraine sur la piste de danse. C’est l’heure de la fête !
On retrouve ensuite Clara, debout à la table des mariés, très émue, remerciant tout le monde pour leur présence, leur soutien et leur amour. La caméra se coupe une nouvelle fois alors que la foule entonne une chanson.

Elle se rallume sur Koldo et Clara, armés d’une épée, entrain de couper leur gâteau de mariage. Adrian filme ensuite Nathalie, discutant avec un homme, qui finit par la laisser. Tous charrient alors Raja jusqu’à ce que les mariés arrivent et les remercient et trinquent au champagne avec eux. La caméra se coupe à nouveau.

Elle se rallume une nouvelle fois sur ce qui semble être la fin de la soirée, les lumières sont rallumées, les invités sont assis, fatigués, la salle est quasiment vide. Adrian souhaite terminer la soirée par quelques interviews. Il discute avec un homme, costumé en éponge qui souhaite continuer à l’extérieur, histoire de pouvoir fumer. Il explique qu’il travaille pour une sorte de centre qui réalise des animations pour les gamins. Lorsqu’Adrian lui demande en quoi il est déguisé, l’homme lui répond qu’il est déguisé en John l’Eponge et non pas Bob l’Eponge parce qu’il a eu des problèmes de droits d’auteurs avec les créateurs du personnage et qu’il ne veut pas de problème. Ils sont coupés dans leur discussion par l’oncle Victor qui, vraiment pas dans son assiette, vomi non de loin. Ils pensent qu’il a trop bu. Ils remarquent au loin derrière lui dans le parc, deux hommes vêtus de combinaison jaune qui semblent chercher quelque chose sur le sol à l’aide d’une lampe torche. C’est alors qu’arrive une voiture de police qui se gare dans l’allée devant le bâtiment de la réception. Adrian est alors interrompu par Atun qui le cherche pour qu’il vienne filmer avec lui à l’intérieur.
La fête a repris. La musique tourne de nouveau et les gens sont amassés autour de la piste de danse sur laquelle les mariés livrent leur numéro. Un peu plus tard, Adrian filme Nathalie, rejointe par Rafa qui commence alors son jeu de séduction, l’enlaçant et dansant avec elle. Il les retrouve ensuite, assis au bar et, après que Rafa a glissé quelque mot à l’oreille de sa cavalière, il l’entraine avec lui, sous les hourras de ces amis au loin.
Adrian continu de filmer la fête. Atun, lui-même, le DJ, une partie improvisée de Limbo… Mais leur attention est rapidement retenue par l’oncle Victor, assis la rambarde du balcon du premier étage. Ils lui disent de faire attention et de descendre de là mais l’homme, qu’ils pensent tous saoule, ne les entend pas. Il est perdu, les yeux injectés de sang, et l’horreur gagne toute l’assemblée lorsqu’il chute du balcon et vient s’écraser lourdement sur une table quelques mettre plus bas. La joie et l’amusement laissent immédiatement place à la stupeur et à la peur. Les gens se précipitent vers lui. Victor est allongé sur le sol, sur le ventre. Sa femme se précipite. On demande d’appeler une ambulance, mais Victor se redresse, se penche vers sa femme, et la mord profondément au cou. La panique s’empare des convives qui se mettent à hurler et fuir, tandis qu’Amparin, allongée sur le sol perd énormément de sang et se met à convulser. Soudain, des personnes font irruption dans la salle de réception et se ruent sur les invités, les attaquant et les dévorant. C’est le chaos, tout le monde court dans tous les sens. Dans la confusion, Koldo et Clara sont séparés. Adrian rejoint alors le marié puis ils prennent avec eux la jeune sœur de Clara et se réfugient ­– suivis par Atun et un autre homme – dans les cuisine, dont ils arrivent à bloquer les portes. Koldo s’enquit alors de savoir si quelqu’un a vu Clara, mais personne ne peut lui apporter de réponse. Ils sont choqués et perdus. Koldo demande alors à Atun s’il filme, celui-ci lui répond qu’il a tout filmé, que les gens ont le droit de savoir ce qu’il se passe, qu’il doit tout enregistrer. Mais Koldo ne l’entend pas de cette oreille et considère que ce sont des conneries. Il prend la caméra des mains d’Atun, la jette sur le sol et met un coup de pied dedans. L’image se coupe. Tout est noir.

Finalement une image réapparait, tel un narrateur externe. Nous retrouvons nos compagnons d’infortune dans la cuisine. S’en suivent les présentations. Il y a donc, Koldo, Adrian, Tita, Atu, et Monchu, sorte d’inspecteur de la SASEM espagnol, qui vient incognito contrôler les droits d’auteurs de diffusion musicale. Après cela, ils se mettent en quête d’une issue de secours afin d’échapper aux infectés. Ils tentent d’ouvrir une sorte de grille d’égout donnant sur des caves ou des sous terrains, avec le tournevis du couteau suisse d’Atun, mais ils l’échappent avant d’avoir réussi… Ils décident alors de fuir par le conduit de ventilation de la cuisine, mais Atun, trop gros, est laissé en arrière. Cependant, Adrian lui promet qu’il reviendra le chercher. Une fois sortis du conduit, ils se retrouvent dans les jardins et font leur chemin jusqu’à une voiture de police. Koldo tente alors d’attraper la radio pour appeler à l’aide, mais il se fait attaquer par une infectée. Adrian lui vient en aide et avec l’inspecteur, ils la tuent. Ce dernier monte ensuite dans la voiture pour répondre à la radio mais se fait attaquer et dévorer par un policier qui se trouvait toujours au volant de la voiture et qu’ils croyaient mort.

Suite à cela, Adrian, Koldo et Tita se réfugient dans la chapelle de la propriété dans laquelle quelques invités ont trouvé refuge. Là, ils constatent que leurs assaillants ne passent pas la porte de ce lieu saint et également qu’ils craignent l’eau bénite. Après avoir sondé tout le monde pour savoir s’ils avaient vu Clara, Koldo confie à Adrian la tâche de mener les survivants présents au bus sur le parking, et de fuir pendant qu’il va chercher sa femme. C’est à ce moment-là que les haut-parleurs de la chapelle se mettent en marche, et que la voix de Clara se fait entendre. Bien qu’elle ne sache pas s’il l’entend, elle rassure son mari, lui disant que tout va bien et qu’elle est avec le père Losada. Elle lui fait ensuite une déclaration d’amour et conclue en lui annonçant qu’elle est enceinte. Cette confirmation de vie et cette annonce lui redonne du cœur au ventre et le remotive plus que jamais à la retrouver.

Clara et le père Losada sont dans le poste de sécurité duquel elle vient d’adresser son message.… Elle cherche son mari sur les différents écrans de contrôle tandis que Losada, perdu dans ses pensées, comprend que la genèse, au sens biblique du terme, se met en place : « Les anges qui n’ont pas gardé leur dignité, et qui ont abandonné leur demeure… le Seigneur les a enchaînés et les a plongés dans les ténèbres où ils subiront le châtiment éternel et dont ils ne ressortiront que le jour du Jugement dernier ».
Ils sont soudainement attaqués par des infectés, mais arrivent à fermer et bloquer la porte juste à temps. Il faut fuir. Ils utilisent alors un tuyau d’incendie pour quitter le poste de contrôle et rejoindre l’étage inférieur où ils retrouvent Rafa et Nathalie en train de fricoter et qui plus est, au courant de rien.
Koldo, de son côté, accompagné d’un serveur, fait son chemin jusqu’au poste de surveillance. Tous deux se sont affublé des reliques de Saint-Georges, dérobées dans la chapelle. Lorsqu’ils entrent dans le bâtiment, le serveur se fait happer à travers un rideau à l’intérieur d’une pièce adjacente et certainement dévorer.
Clara, Nathalie, Rafa et le prêtre tentent de sortir prudemment du bâtiment, mais ils sont surpris par un infecté et fuient en courant en sens inverse pour finalement se retrouver en haut d’un escalier, bloqués par deux autres monstres… En regardant dans un miroir accroché au plafond, ce ne sont pas le reflet deux femmes qu’ils voient mais celui de Tristana Medeiros. Losada comprend et s’exprime alors : « Regardez c’est elle ! Albelda avait raison… ». Il guide ensuite les trois autres vers un couloir adjacent et reste en arrière pour tenter de retenir les assaillants. Il entame la récitation de versets de la Bible tout en brandissant un chapelet : « Dieu est mon berger. Dans les ravins de la mort, je ne crains rien car Tu es avec moi. Ton bâton me guide et me rassure. Ta bonté et Ton amour m’accompagnent. J’habiterai toujours la maison du Seigneur. Je L’ai prié de l’éloigner de moi et il m’a dit : Ma grâce te suffit, ma puissance s’accomplie dans la faiblesse. Je me glorifierai de mes faiblesses afin que Sa puissance repose sur moi. Dans les outrages, dans les persécutions, et dans les détresses du Christ je me plais, car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort ». Ces mots divins ont pour effet immédiats de bloquent les suppôts de Satan, qui sont alors comme paralysés et incapable du moindre mouvement.

Koldo arrive au poste de contrôle, complètement désert. Il regarde les écrans de contrôle et voit alors Adrian et les survivants de la chapelle rejoindre le bus, pourchassés par des infectés, mais le temps qu’ils entrent tous dans le bus, leurs assaillants réussissent à rouvrir les portes et pénétrer dans le véhicule pour tous les dévorer. Koldo éteint alors l’écran pour ne pas en voir davantage. C’est alors qu’il voit sur celui-ci le reflet d’un monstre (en réalité Tristana) … Il fait volte-face d’un geste sûr et rapide et plante le fléau dont il est armé dans la tête, non pas du monstre qu’il venait de voir, mais d’un de ses amis infectés, sans que celui-ci n’ait le temps de réagir.

Clara et ses comparses arrivent dans une pièce plongée dans le noir seulement éclairé de la faible lumière du briquet qu’elle brandit devant elle. Ils entendent du bruit venant du fond de la pièce et lorsqu’ils se rapprochent, celui qu’ils avaient pris pour un infecté n’est autre que John l’Eponge qui tente d’ouvrir la porte du garage pour fuir. Clara arrive à remettre l’électricité. Pendant que Rafa et John tentent d’ouvrir la porte, cette dernière et son amie Nathalie se font une déclaration d’amitié un peu étrange, jusqu’à ce que les hommes arrivent à légèrement soulever la porte, au moins pour pouvoir se glisser en-dessous. A ce moment-là, une infectée passe à travers une fenêtre et fond sur Nathalie, la dévorant.

Les trois survivant du garage se retrouvent dehors à courir sous une pluie battante. Ils s’arrêtent lorsque John l’Eponge pensent avoir vu quelque chose au loin. Rafa décide alors qu’ils vont aller allé voir de quoi il s’agit, laissant Clara en arrière. Peu de temps après, presque paralysée par la peur, elle se retrouve en état de choc, sous la pluie, à une dizaine de mettre d’un infecté, ou plutôt d’une infectée : sa mère. Cette dernière lui fonce dessus, Clara confuse, la bloque mais ne peut rien faire contre elle, jusqu’au ce qu’un coup de feu retentisse et que la mère se tétanise et glisse dans les bras de sa fille, s’écroulant sur le sol, morte. Clara prend alors la dépouille de sa mère dans ses bras et pleure… mais Rafa la presse car il faut fuir ; d’autres infectés arrivent. Rafa prend Clara par la main et l’entraine avec lui. John l’Eponge, trop lent se fait rattraper et dévorer. Les deux amis arrivent à un regard qui mène au sous terrain de la propriété, n’ayant pas d’autres choix, ils se glissent à l’intérieur pour fuir leurs assaillants et referme la porte derrière eux, ce qui ne leur donne qu’une faible avance sur leurs poursuivants. Ils courent à travers les galeries des sous terrains et arrivés à une intersection, Rafa veut fuir dans un sens, mais Clara, elle, veut continuer car elle ne veut pas partir sans Koldo. Rafa essaye de l’entrainer de force mais elle refuse, ils s’engueulent. Rafa lui dit alors que si Koldo était encore en vie, il leur aurait déjà fait signe. Pendant ce temps, dans la salle de réception, Koldo met la musique de la sono au plus haut, faisant résonner la chanson sur toute la propriété, jusque dans les caves… Voilà le signe qu’attendait Clara. Revigorée par cet espoir, elle retrouve alors sa motivation, s’arme d’une tronçonneuse trouvée là et reprend son chemin à la recherche de son mari, suivie de près par Rafa.

Koldo est toujours dans le bâtiment, il marche à travers le carnage et le gâchis de sa réception de mariage, l’air étêté et perdu. Il rejoint la cuisine. Atun est là, assis sur un plan de travail, tête baissée. Il s’est suicidé en s’ouvrant les veines… Son corps tombe à terre, laissant apparaître au fond de la pièce l’oncle Victor, infecté qui fonce sur Koldo. Celui-ci arrive à le repousser, puis le bloquer… mais que faire maintenant pour s’en débarrasser ?… Il prend alors ce qu’il trouve… un mixeur à main, le met en marche et le plante dans la bouche de son oncle, lui mixant toute la partie basse du visage…

Jafa et Clara ont trop traîné, les infectés les ont rattrapés et les attaquent. La jeune mariée tente de mettre en marche sa tronçonneuse sans succès. Elle frappe alors les infectés avec l’outil et arrive à les repousser. Elle en bloque une de ses assaillantes sur le sol, se met à cheval sur elle, réussit à mettre la tronçonneuse en marche et lui tranche la tête en deux. Elle se relève, un autre infecté lui court dessus et s’empale sur la tronçonneuse. Clara surprise n’a alors pas d’autre choix que de faire remonter la lame de bas en haut de son corps, le découpant littéralement en deux de la taille jusqu’au haut de la tête.

Dans la confusion, Rafa a été mordu… Dégouté dans un premier temps, il s’effondre sur le sol, et alors qu’il sent l’infection se propager en lui, et que ses yeux commencent à changer, Clara lui tranche la tête avec la tronçonneuse… D’autres infectés arrivent dans sa direction, elle reprend sa route. Koldo, toujours dans la cuisine, s’arme de l’épée qui a servi plus tôt à couper le gâteau… Et alors qu’il entend du bruit venant de la cave, il appelle sa femme, qui justement passait par là, juste en-dessous. Elle s’arrête alors et monte à l’échelle… Les deux amoureux sont enfin réunis. Mais Koldo ne peut ouvrir la grille. Il charge alors Clara de retrouver le couteau suisse tombé plus tôt. Elle s’exécute et le retrouve alors que les infectés se rapprochent de plus en plus. Koldo dévisse la grille le plus vite possible mais un monstre saisit la cheville de sa femme. Cette dernière lui plante alors son talon dans l’œil, l’infecté lâche prise et tombe, juste au moment où Koldo ouvre la grille qui séparent les deux amoureux. Ils sont heureux de se retrouver, ils s’embrassent, se papouillent… mais alors qu’ils tentent de quitter la cuisine, ils sont littéralement encerclés par les infectés qui arrivent de partout… Alors qu’ils pensent et acceptent le fait de mourir dévorés, mais ensemble quoi qu’il arrive, les haut-parleurs se mettent en marche, et une voix, celle du père Losada, récite des versets de la Bible. Leurs assaillants se bloquent, littéralement paralysés par les paroles sacrés. Ils en profitent alors pour quitter la cuisine et se frayer un chemin jusqu’à la sortie. En passant par la salle de réception, ils se retrouvent au milieu des membres de leur famille, tous infectés, complètement tétanisés par la voie et les mots de Losada… Ils sortent alors du bâtiment, avancent à travers les jardins… Pendant leur traversée, Clara se fait attaquer par le grand-père qui, sourd, et avec un sonotone défectueux, n’entend pas les mots de Losada, Koldo les sépare et tue le vieux, mais il est trop tard, Clara a été mordu à la main… Après l’effet du choc, elle veut tenter de stopper l’ascension de l’infection en elle et demande à Koldo de lui couper le bras… Ce qu’il fait par amour… Ils arrivent alors jusqu’à la grille d’entrée du parc du lieu réception. Ils constatent alors que toutes les grilles et le portail sont entièrement recouverts de plastique et voient, de l’autre côté, des hommes en combinaison jaune faisant des relevés. Tandis que Clara tente de voir au travers et comprendre ce qui se passe vraiment, elle vomie du sang qui éclabousse la bâche… Elle comprend alors ce qu’elle redoutait le plus… Elle est infectée… malgré la tentative pour stopper ce qui, au final, était inévitable… Koldo comprend alors beaucoup de choses… et même s’il ne les accepte, il en est conscient que tout est finit, sa femme, son mariage, son futur enfant… Il prend alors sa femme dans ces bras, et malgré les avertissements de venant de l’extérieur les sommant de ne pas sortir, Koldo avance dans le tuyau de plastique et se retrouve dehors, face à des dizaines de policiers et de scientifiques portant des combinaisons adaptées et des masques à gaz … Koldo regarde sa femme dans les yeux, et dans un dernier élan d’amour, l’embrasse… C’est alors que l’infection gagne entièrement Clara qui arrache la langue de son mari avec les dents… Il lâche prise, hurlant de douleur. Clara se retrouve alors face au policier, leur tenant tête en hurlant de manière très agressive, prête à bondir… C’est alors que tous les policiers présents ouvrent le feu et criblent le couple de balles, de dizaines et dizaines de balles. Les deux jeunes mariée infectés s’effondrent sur le sol et dans un dernier moment de lucidité humaine, tendent leur bras pour se prendre la main, comme si l’amour était plus fort que tout…

FIN


Bandes annonces
:
Teaser

Trailer espagnol

Trailer internationaux :
Trailer anglais #1
Trailer anglais #2
Trailer japonais
Trailer français

Trailer spéciaux :
Trailer spécial Saint-Valentin
Trailer spécial Semana Santa (Pâques)

TV-Spots
TV Spot #1 : Clara
TV Spot #2 : Koldo (plus disponible)

Extrait :
Extrait #1 :
Extrait #2 : « Nuestra familia »
Extrait #3 : « Demonios por tadas partes »
Extrait #4 : « Hoy es mi dia »
Extrait #5 : « La danse des mariés »
Extrait #6 : « Le DVD des mariés »
Extrait #7 : « L’église »
Extrait #8 : “Rencuentro amoroso”
Extrait #9 : « Mama »
Extrait #10 : « Cinéma vérité » (plus disponible)

Making of : El proyecto / El director / Koldo y Clara / Boda y personnajes / Vesturio / Florentino / Maquillaje Rosa Clara

Affiches :
Sans titre-101 - Espagne 01
Affiche de promotion commerciale Cannes 2010 / Affiche espagnole de pré-production
Espagne01 kinopoisk.ru Espagne03 Espagne04
Affiches teaser espagnole 1 et 2 – Affiches définitives espagnoles 1 et 2
France01 FRance02 FRance03
Affiche teaser française / Affaire française / Affiche française (DVD)
US01US04US02US03
Affiche Teaser US / Affiche US / Affiche US / Affiche US (non commerciale)
NéoZMexique01 Mexique02pérou
Affiche néo-zélandaise / Affiches mexicaines / Affiche péruvienne
Chine Corée Japon21 - Japon
Affiche chinoise (censurée) / Affiche coréenne / Affiches japonaises
20 - Pologne  22 - Pologne 02
Affiches polonaises

39 réflexions au sujet de « 03 – [REC]3 Genesis »

    • Le films sort en vidéo le 8 août donc dans la semaine du 8 je pense. En plus je serai en vacances donc j’aurai un peu plus le temps pour le faire…

  1. Salut! 🙂

    Sur ce lien http://www.youtube.com/watch?v=S49S8xcbs_I on peut voir une cellule rouge qui se développe. Je suppose que c’est une référence au fait que Clara est enceinte. Cela justifie sans doute le titre « genesis » du film, mais cela a-t-il une rélle importance? Je veux dire, penses-tu que cela a une place importante dans l’intrigue?
    A part ça ton blog est vraiment bien 😉

    • Je ne sais pas si cette goutte de sang qui se divise comme un cellule à une vraie importance ou si c’est juste une transition pour faire joli dans la bande-annonce, mais quoi qu’il en soit, je pense que le bébé que porte Clara – ou du moins son sang – aura une vraie importance dans le 4eme film; en tant que « porteur saint » du virus… Tristana étant morte, il faut un nouveau porteur « saint » pour faire un vaccin.

      Ensuite concernant le « génese » du titre du film, ce n’est pas la genèse en tant que début de quelque chose, mais la référence au passage de la Genèse dans la Bible. Énormément de personnes ont fait la confusion. Ce qui est le plus important dans REC 3 est ce que dit le prêtre et qui est extrait de la Genèse de la Bible, sur les anges déchus condamnés à l’obscurité par Dieu et qui ne referont surface que le jour du jugement dernier… C’est ça qui va nous amener à REC 4 et je pense que Tristana Medeiros n’était qu’un petit élément (le démon qu’elle porte en elle ne serait-il pas un ange déchu condamné à l’obscurité qui referait surface dans notre monde parce que justement le jour du jugement dernier arrive ?!) et qu’il y a au delà d’elle quelque chose de beaucoup plus important et global…

      Ce n’est que mon avis, après chacun se fait le sien, la réponse sera apportée en 2013/14 dans REC 4.

      Merci pour ce que tu dis sur mon blog, je fais de mon mieux pour que ceux qui aiment apprennent des choses et que ceux qui veulent connaitre mieux y trouvent les clefs dont ils ont besoins pour prolonger l’expérience au delà des films.

  2. salut, j’ai acheté le bluray et dedans il ya un code pour télécharger la copie numérique du film ! c’est quoi ??? Et je m attendez a voir la jacket en holograme ou je sais pas comment sa ce dit !

    • Oui alors pour télécharger la copie numérique, sur va sur le site qui est inscrit sur la carte, tu rentres ton code et télécharge le film, comme ça tu l’auras sur ton PC…

      Oui j’ai remarqué aussi que la jaquette lenticulaire n’y était pas… Elle était pourtant annoncée et c’est une surprise et une petite déception de ne pas l’avoir vue livrée avec…

  3. Salut, apres avoir bien regarder le film, on vois donc bien 3gas en combi jaune donc faire des analyses au sol et en l’air (les arbres peut etre) ,soit ils analysent le sang que rejette le tonton ou alors comme tu dit c’est pour définir un périmetre de sécurité! Et j’ai fais aussi plusieurs ralenti et arret sur images pour voir qui traverse la toile ou sont projeté le film du couple, et c’est bien les policiers car on vois bien qu’ils ont la matraque à la ceinture ! Puis derriere eux y a un gas en combi jaune qui traverse aussi par la toile ! Sa va trop vite on pe pas trop voir comme sa il faut faire des relentis et arret sur image,moi je l’ai fais depuis mon ordi beaucoup plus simple ! Apres sa me semble bizar qu ‘un des gas en combi jaune soit possédé,la combi devrait le protéger ! Et donc c’est certainement l’oncle Victoire qui a du les mordres vu que c’est le seul contaminé!

  4. Pour le bébé de Clara je pense pas qu’ils fassent grand chose avec,deja elle prend plusieurs balles tirés par le GEO et elle n’a pas un gros ventre,elle vien tout juste d’apprendre quelle est enciente,donc voilà tu ma compri ! ^^

  5. a tu une idée du titre de la chanson pendant le mariage,au moment ou les mariés rentre dans la salle et tout le monde les applaudis ! la chanson fais ( tchotcho……)

    • Il faudrait voir ça sur la BO, sur la page des produits dérivés, il y a un lien qui mène à des extraits sur Amazon… ça doit pouvoir se trouver là-dessus….

  6. il y a une grosse incoherence entre rec 2 et 3: dans le 2 quand larra est dans la salle de bain,on voit les infectés dans le miroire et leurs reflet est normal, pas de medeiros.
    y’a t’il une expliquation?

  7. Pourrais-tu me dire si cela est juste mais mes amis et moi on a regarder REC puis on as reflechit et on s’ai dit que c’etait bizard que Paco n’est pas fait sa : que le curé réssites la bible les zombies sont posséder par le christ mais se qu’il aurait pus faire c’est que le curé marche en réssitant la bible est les zombies ben ils pourrais pas les mordres (sont le vieux avec sont apareile auditif).

  8. Aufaite je ne comprend pas le lien entre rec 1 et rec 2 au rec 3 Ses totalement différent que son devenu les personne de la maison Angéla nottament et les infecter ?

    • Rec 3 est un film dont les événement commencent juste avant Rec 1, se déroulent pendant Rec 1 et 2, et se terminent juste après Rec 2…
      Le seul lien connu pour le moment est l’infection.
      Peut-être REC 4 nous apportera plus de liens entre les deux premiers films et ce troisième.

  9. Bonjour j’avais trouver une vidéo en rapport avec rec 3 (ou un des recs je ne sais plus) que j’aimerais retrouver, je cherchais la bande annonces de rec 3 ce jour la donc sa date de presque plus d’1 an, on voit des petites filles faire de la balançoire avec une musique (berceuse) assez flipante si tu a déja vu cette vidéo ou tu la sur le site est ce que tu pourrais me donner une réponse je tiens a la retrouver merci 🙂 (au passage ce site est génial)

    • Es-tu certaines que c’était une véritable vidéo de REC 3 ou autre ?! J’ai suivi toute la promo de REC 3 et autre, et je n’ai jamais vu une telle vidéo… Ce devait être une fan made…

  10. Bonjour, j’adore ton blog et j’aimerais juste savoir: est ce que Clara et Koldo meurt tout les 2 a la fin ? Parce que a la fin on vois pas vraiment s’ils survivent donc je sais pas trop.
    Et que ce passe t’il pour son bébé ?
    Merci d’avance

    • bonjour !

      Merci pour mon blog, ça fait plaisir de savoir son travail apprécié !
      Pour Koldo et Clara c’est compliqué. La chose qui est sûr à la fin du film, c’est qu’ils sont tous les deux transformés… puis criblés de balle, troués comme de véritable passoire… Donc eux serait censé être morts, mais on a vu plus d’un infecté se relevé après avoir été criblé de balle (le père de Jenifer, la mère de Clara etc.)… Donc la logique voudrait qu’il soit toujours vivant d’autant que le cerveau n’a pas été atteint.
      Pour ce qui est du bébé de Clara, à mon avis, vu le nombre de balle qu’elle se prend dans le ventre, il ne doit en rester que de la bouillie… et lui aussi c’est retrouvé infecté… indirectement… donc bon, en théorie… ils sont vivants mais quand même sacrément amochés.

      • A d’accord merci beaucoup pour ta réponse (très rapide :)) et encore une fois ton blog est vraiment super !

  11. Tu pensais a un moment que le bébé que portait Clara pouvait avoir une importance en tant que porteur saint pour Rec 4, tu penses toujours que ca puisse etre le cas et qu’il y est ce bébé ou d’autres personnages de rec 3 que l’on puisse retrouver dans le 4 ? Car la bande annonce de rec 4 ne montre aucun des ces personnages ( koldo clara infectés, ou le pretre abelda toujours vivant ), apres ce n’est pas encore la bande annonce officielle et ils ne vont pas tout y montrer c est sur…

    • J’avais espoir que Jaume Balaguero utilise des événements de Rec 3 pour alimenter l’intrigue de son film et de la saga, mais à la vue de la première bande-annonce (bien qu’elle ne révèle pas grand-chose) ça n’a pas l’air d’être le cas. Il n’a pas l’air de ce servir du film de son camarade Plaza. Tempi…
      Albelda est mort depuis un moment, je pense que tu veux parler de Losada, le prêtre de Rec 3, je ne pense pas non plus qu’il soit impliqué dans Rec 4…
      Je crois que les seules références à Rec 3 seront orales, et encore je ne suis même pas sûr qu’il y en ait.

  12. Bonjour, je sais que c’est un peu tard mais j’aimerais signaler quelque chose de bizarre au début du film, quand le jeune garçon film un moment en arrière plan on peut apercevoir une grand-mère assez bizzarre qui observe les invités et tout le monde autour, est ce que ça aurait un lien ou alors pas du tout?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s